Societe

Tunisie: Calme précaire à Jelma après une nuit d’affrontements entre protestataires et forces de l’ordre

Un calme précaire régnait ce matin à Jelma dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, au lendemain d’une nuit agitée, ponctuée par des affrontements entre manifestant et forces de sécurité.

Tout a commencé l’après-midi, juste après l’enterrement d’Abdelwaheb Hablani, qui a succombé à ses blessures au centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous, déclenchant des manifestations.

Ce dernier s’est immolé par le feu dans un geste de désespoir face à sa situation sociale difficile et le manque de moyens, précise-t-on de source locale.
Les échauffourées ont duré plus de cinq heures, durant lesquelles les unités de sécurité ont utilisé les grenages lacrymogènes pour disperser les foules qui ont décidé de manifester à proximité des établissements étatiques.

Ils ont aussi barricadé la route nationale numéro 3 reliant Tunis à Gafsa au niveau de l’entrée de la ville ainsi que le centre de la ville de Jelma en utilisant de grosses pierres et en incendiant des pneus.

Douze manifestants ont été arrêtés avant d’être relâchés dans la nuit, selon le ministère de l’Intérieur.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut