Tunisie – Ennahdha aux abois après une deuxième réunion entre Karoui et Chahed

Une deuxième réunion, en l’espace de 24 heures, a regroupé ce mardi le président de 9alb Tounes, Nabil Karoui et celui de Tahya Tounes, Youssef Chahed.

Si la première réunion d’hier a réussi à faire fondre la glace de la discorde entre les deux hommes, celle d’aujourd’hui semble, selon les sources de Tunisienumerique, être entrée dans le vif du sujet.

En effet, les deux hommes auraient accordé leurs cordes à propos de plusieurs dossiers, notamment, celui du vote de confiance au gouvernement Habib jemli. Il semble que les deux leaders se dirigent vers le refus de l’accord de la confiance au gouvernement.

Ce qui n’est pas de nature à plaire aux nahdhaouis qui sont affolés par ce rapprochement inattendu entre les deux hommes et leurs formations. C’est pour cette raison que les dirigeants d’Ennahdha sont passés au palier supérieur, pour appâter le maximum de soutiens parmi les députés et les responsables politiques.

Pour attirer les autres, tout est permis à Ennahdha. C’est ainsi qu’ils se sont mis à sillonner les couloirs en distribuant les promesses de tous genres, qui vont d’un poste de directeur pour d’éventuels proches, à la promesse d’un poste gouvernemental dans la nouvelle équipe  Habib jemli. Ce qui donne un sens aux récentes déclarations des responsables d’Ennahdha en rapport avec la possibilité plus que probable de changer certains noms dans la composition du gouvernement.

Cette stratégie semble apporter, un tant soi peu ses fruits, puisque certaines personnalités, qui n’ont, en principe, aucun lien avec Ennahdha, sont en train de faire du lobbying  pour le gouvernement  Habib jemli, à l’instar, par exemple du leader de Nidaa Tounes, Ali Hafsi qui n’a pas laissé une porte à laquelle il n’a pas frappé, pour grignoter quelques voix par ci, par là, en faveur du gouvernement. Reste à savoir pour quelle contrepartie Ali Hafsi est en train de se démener de la sorte ?

Au total, on est en présence d’alliances qui se font et se défont d’une minute à l’autre et d’accords aussitôt conclus aussitôt annulés. Malgré la tendance déclarée, qui va dans le sens du refus de la confiance au gouvernement, rien n’est acquis, puisque les députés en Tunisie, ont la fâcheuse manie de faire ce qu’ils ne disent pas et de dire ce qu’ils n’ont pas l’intention de faire.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut