Justice

Tunisie: Le juge Mekki Ben Ammar décrit la torture dans les prisons tunisiennes

Tunisie: Le juge Mekki Ben Ammar décrit la torture dans les prisons tunisiennes

Lors d’une déclaration donnée à une boite de production tunisienne, Makki Ben Ammar a affirmé qu’il continuera toujours à lutter contre la corruption en Tunisie soulignant qu’il n’accordera aucune chance “aux opportunistes” pour qu’ils profitent de la situation dans laquelle le pays se trouve aujourd’hui.

Il a jouté qu’a partir du 8 mai 2020, jour de son arrestation, il a été victime de torture et de maltraitance à la prison de Borj El Amri pour “diffamation et divulgation de données personnelles sur les réseaux sociaux” à propos de l’affaire du blé cancérigène. D’après le juge, des hommes d’affaires, un député très connu et deux fonctionnaires de très haut niveau sont impliqués dans cette affaire.

Selon lui, les prisons tunisiennes ne disposent pas non plus de cellules qui respectent les droits d’une personne détenue d’un point de vue hygiénique ni même  sanitaire.

Il a confié qu’il a été victime de traitement cruel et inhumain à 3 reprises dont deux ont eu lieu dans le bureau du directeur de la prison, à Sidi Bouzid et en présence de 3 agents.

Parmi les dépassements que le magistrat Mekki Ben Ammar a dévoilé lors de cette déclaration, un chef de pavillon qui aide à faire passer de la drogue aux détenus. Il a dans ce sens assuré qu’il a déjà informé la direction de la prison de ce circuit.

 

 

 

 

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut