Politique

Tunisie: Noureddine Bhiri estime que la démission du ministre de la Santé ne doit pas occulter les circonstances du décès des nourrissons

Le président du bloc parlementaire du mouvement Ennahdha, Noureddine Bhiri a demandé lundi à ce que la démission du ministre de la Santé, Abderraouf Cherif, n’occulte les faits et les causes de la catastrophe qui a affecté le secteur de la santé.

Bhiri a demandé la nécessité de la présence de l’ancien ministre de la Santé, Abderraouf Cherif, et le ministre par intérim de la Santé, Sonia ben Cheikh, à une audience parlementaire sur l’incident de la mort de 11 nourrissons à l’hôpital de la Rabta, samedi.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com