Tunisie – VIDEO : Omar Shabou lance une initiative pour réunir les patriotes modernistes tunisiens

L’homme politique, Omar Shabou a lancé une initiative pour, dit-il, réunir les tunisiens patriotes modernistes, qui constituent une majorité écrasante, au regard des résultats des dernières élections et qui demeurent, malheureusement, éparpillés.

Dans le cadre de ces efforts, Shabou a annoncé la tenue, ce dimanche, d’une réunion à Sousse, qui va regrouper près de 60 personnalités patriotiques modernistes, qui auront à se pencher pour rechercher les meilleurs moyens de réunir cette élite et sauver la Tunisie.

Il a précisé que les participants à cette réunion et ceux qui les soutiennent répondent à quatre critères :

  • Ils sont nationalistes et croient en la Nation et l’identité tunisienne.
  • Ils ne sont l’objet d’aucune suspicion de malversation ou de corruption.
  • Ils n’ont pas été impliqués avec les partis qui ont gouverné le pays depuis 2011.
  • Ils adoptent les orientations de Bourguiba notamment en matière de réformes.

Shabou a annoncé avoir confiance en la réussite de cette réunion, grâce au patriotisme, à la compétence et au sens de responsabilité qui caractérisent les participants. Il a cité pour exemple, Mmes Kalthoum Kannou, Olfa Youssef, Fatma Mseddi, Wafa Chadli et Neila Sellini, et messieurs Sadok Belaïd, Moncef Sallami, Hamadi Ben Jaballah, Slaheddine Saîdane, Houcine Dimassi, Amine Mahfoudh, Abdelaziz Kacem, Abdelaziz Belkhouja, Mohamed Aloulou, Rafaâ Tebib, Abdelmajid Bélaïd et Ali Bourguiba, et tant d’autres.

Shabou a ajouté que la particularité de cette réunion c’est qu’elle sera rehaussée par la présence des « bâtisseurs de l’Etat tunisien », les ministres de Bourguiba, qui apporteront leur contribution et leur expertise, tels que Rachid Sfar, Mansour Moalla, Driss Guiga, Taher Belkhouja, Mhamed Chaker, Ahmed Bennour et Bechir Ben Salem.

Shabou a enchaîné en évoquant deux vérités « amères » qui expliquent, selon lui, en plus de la déchéance de la classe politique et la destruction de la place diplomatique du pays, la situation actuelle du pays, à savoir : l’Etat tunisien avait,vendredi dernier de quoi fonctionner pendant onze jours, au lieu des trois mois nécessaires. Deuxièmement, l’extension de la pauvreté dans la population tunisienne et la faim qui touchen, désormais la classe moyenne.

Une situation appelée à s’aggraver, encore plus, quand on voit la loi de finances de cette année. Pour étayer ses dires, Shabou a diffusé à la fin de son intervention, une séquence vidéo montrant le cri de détresse d’une femme appartenant à la classe moyenne qui se plaint de ne plus pouvoir subvenir à ses besoins.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut