news

[Audio] Se basant sur les données du site gouvernementale des marchés publics, Moez Joudi qualifie l’affaire de Fakhfekh de” scandale d’Etat”

[Audio] Se basant sur les données du site gouvernementale des marchés publics, Moez Joudi qualifie l’affaire de Fakhfekh de” scandale d’Etat”

L’expert en économie, Moez Joudi a publié, ce mardi 23 juin 2020, un statut Facebook à travers lequel il est revenu sur la polémique des actions détenues par le chef du gouvernement, Elyes Fakhfekh dans un groupement d’entreprises.

“D’après le site gouvernemental des marchés publics, le groupement Valis dont Elyes Fakhakah est actionnaire et où il était dirigeant exécutif, a remporté des marchés avec l’État Tunisien dont le montant global est de 43 millions de dinars! OUI, 43 millions de dinars d’argent public! En plus, les résultats de la soumission sont datés du mois d’Avril 2020, c’est à dire au moment où Elyes Fakhafekh est Chef du gouvernement ! Ce n’est plus un conflit d’intérêts, c’est un SCANDALE d’ÉTAT et en plus il y a des mensonges et des tromperies derrière !” lit-on dans le statut.

A cet effet, Tunisienumérique a appelé Moez Joudi pour plus d’explications :

“Je pense qu’il  y a un soupçon de corruption dans cette affaire dans laquelle le chef du gouvernement est impliqué” a déclaré Joudi, estimant qu’il faudrait clarifier les choses.

Dans cette même optique, notre interlocuteur a fait savoir que selon le site gouvernemental des marchés publics, à la date du 17 avril 2020, le groupement Valis, dont Fakhfekh est actionnaire, a remporté des marchés dont le montant s’élève à 44 millions de dinars.

Joudi a encore ajouté que jusqu’à la date susmentionnée Fakhfekh dirigeait encore le groupement en question, puisqu’il avait annoncé qu’il cédera ses actions lors de sa dernière interview. De ce fait, Fakhfekh était chef du gouvernement et gérait en même temps un groupement privé, ce qui signifie l’existence d’un conflit d’intérêt et d’une affaire de corruption, toujours selon notre interlocuteur.

Par ailleurs, Joudi a estimé que la vente des actions de Fakhfekh n’est pas suffisante puisque le marché a déjà été conclu quand ce dernier était au pouvoir. De surcroît, l’expert en économie a appelé soit à la démission de Fakhfekh soit à l’annulation des marchés en question.déclaration de moez joudi

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut