Economie

Mais où va tout ce pain ?

Mais où va tout ce pain ?

La photo nous vient de la station de péage de Mornag. Un camion rempli à « Plus que » ras bord de pain.

En revenant à une étude réalisée en 2017 par l’Institut National de la Consommation (INC) sur le gaspillage alimentaire, le pain représente à lui tout seul 15.7% des rejets alimentaires des ménages. Le gaspillage du pain atteint même 47% du total du gaspillage alimentaire au mois de ramadan.

Le gaspillage du pain représenterait une valeur moyenne annuelle de 32 dinars par foyer.

Selon la même étude 900.000 pains sont jetés quotidiennement pour un coût évalué à 300.000 dinars soit une quantité annuelle de 102 milles tonnes et une valeur d’environ 100 millions de dinars.

Le reste du pain (pain non consommé) avoisine les 42 Kg par ménage par an.

Une vraie industrie s’est tissée autour de ce gaspillage alimentaire

49% du pain non consommé est transformé en aliments pour bétail, soit plus de 49 mille tonnes de pain à saisir. Une vraie manne pour de nouveaux métiers du recyclage.

En attendant des vrais solutions l’Etat observe impuissant. En effet, en se basant sur une autre étude réalisée par l’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques (ITES), en 2017, le montant alloué du Budget de l’Etat pour subventionner la farine du pain est de 400 millions de dinars.

Le gros pain est subventionné à hauteur 45.5% de son coût de revient (230 millimes par unité) alors que la baguette est subventionnée à hauteur de 24.6% de son coût (62 millimes par unité).

L’étude de l’ITES va même jusqu’à décrire ce phénomène d’effet pervers sur l’économie puisque le produit est devenu plus aliment pour bétail que denrée essentielle de la nourriture des plus démunis.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut