Par Hatem Boulabiar : Fessée Électorale

Hatem Boulabiar, homme d’affaires et membre conseiller des affaires économiques du Majlis Choura d’Ennahdha, connu pour son franc parler a réagi, à travers un post sur sa page Facebook, par rapport aux derniers chiffres communiqués par l’INS :

L’INS vient de publier les chiffres de l’inflation pour le mois de mai. Ça repart à la hausse à 7,0%.
Je rappelle que cette inflation est une moyenne très grossière. L’inflation réelle et perçue dépend de chaque catégorie socio-professionnelle.
Sachant que le tiers (exactement 37,1%) de la population vit avec moins de 400 dinars par mois, cette catégorie (CSP D) perçoit (et ce n’est pas que de la perception car c’est réel) une inflation supérieure à 10%.
Les dépenses mensuelles pour cette catégorie sont dominées par les produits alimentaires. Or, ces produits enflent à deux chiffres. Exemple, les prix des œufs ont augmenté de 26,6%, des légumes frais de 15,8%, des produits laitiers de 10,4%, l’agneau de 16,7%, la viande bovine 12,6. D’où  l’aspect très injuste socialement de cette hausse qui est plus dure pour les pauvres et plus docile pour les moins démunis.
Par exemple, pour cette dernière catégorie où l’alimentaire n’est pas dominant dans leurs dépenses, la rubrique santé n’augmente que de 4%. Le logement que de 5% et les télécommunication de 0%.

Enfin, dans 3 mois des élections générales auront lieu en Tunisie. D’après les données de l’Isie, cette catégorie (CSP D) a décidé de participer à ce scrutin en s’inscrivant massivement. Elle compte infliger une fessée électorale aux responsables de cette injustice sociale.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut