Par Maher Ben Ghachem : France pays ami

Pour être logique jusqu’au bout, ceux qui demandent des comptes à la France, doivent commencer à ne plus demander de visas et ne plus y passer des vacances.
Ne parlons pas des études éventuelles de leurs enfants.

Ceux qui vont vociférer contre la France au Parlement ce mardi ne rêvent que d’immigration dans ce pays et avoir des permis de séjour, ne parlons pas de la nationalité, leur fantasme le plus jouissif.
Ceux là mêmes, sont prêts à perdre leur « KARAMA » et demander à se faire soigner en France dès qu’ils ont un problème sérieux.

Ni obséquieux ni revanchard, je veux avoir des rapports privilégiés avec un pays, la France, où des milliers de tunisiens  ont fait des études, souvent de qualité et où y vivent des familles tunisiennes qui font vivre des familles en Tunisie.

Regardons vers l’avant et faisons des pactes d’avenir et ne coupons pas les ponts avec les pays développés rien que pour faire du populisme et essayer de glaner des points au sondage auprès d’électeurs qui sont prêts à prendre le large sur des embarcations de fortune vers ce pays même en période de pandémie.

L’ignorance, l’amertume, la haine sont devenues monnaies courantes à l’ARP.
Ceux qui voteront pour, vont se prendre pour des héros pour avoir défié́ la France… et après ? « vous auriez tiré le lion par ses oreilles? »

Ceux qui voteront contre vont être traités de traîtres?
Quand je pense qu’il y a dans le gouvernement des binationaux, je me demande quel est l’intérêt de mettre ce sujet de discussion dans la prochaine plénière ?

Quant à moi je suis fier d’avoir appris mon métier en France auprès de mes patrons que je vénère et qui m’ont soutenu jusqu’au bout dans ma carrière !

Ils m’ont permis de créer un service spécialisé et de former de dizaines de chirurgiens et des centaines de cadres médicaux et paramédicaux et soigner des milliers d’enfants!

Je suis membre de la Société Française d’orthopédie et chaque année je suis accueilli dans son congrès avec les honneurs qui rehaussent l’image de mon pays.

Je reste reconnaissant à ceux qui m’ont accompagné et qui ont reçu des milliers de médecins tunisiens pour formation et je rejette toute initiative qui ne vise qu’à créer la haine entre nos pays.

Maher Ben Ghachem. Ancien Professeur de Médecine. Ancien Interne des Hôpitaux de Paris.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut