news

Tunisie – De l’absurdité de la décision de suspendre les cours

Tunisie – De l’absurdité de la décision de suspendre les cours

Parmi les dernières mesures annoncées par la présidence du gouvernement, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid, une n’a pas manqué d’étonner, de par son opportunité, voire même, son utilité.

Il s’agit de la décision de suspendre les cours de l’enseignement de base et l’enseignement secondaire, pendant dix jours. Cette trêve a été expliquée par la présidence du gouvernement par le fait qu’elle allait permettre de décontaminer les espaces des écoles et lycées.

A croire ceux qui ont conseillé au chef du gouvernement de prendre cette décision, le coronavirus, serait capable de rester caché dans les recoins des salles de classe ou dans les couloirs des établissements scolaires et pouvoir survivre de cette manière dix jours durant, en attendant le retour des élèves pour se jeter sur eux. Et qu’il faudrait passer l’arrosoir pour débarrasser ces espaces du virus.

Or, on sait actuellement que le virus ne survit pas toute cette période à l’air libre ni sur les surfaces inertes. Tout le monde, ou presque, sait que la décontamination d’une école ou d’un lycée pourrait être effectuée en une demi-journée et qu’il n’y a donc aucun besoin de fermer ces locaux durant dix jours. Surtout, quand on voit que l’année scolaire est déjà mal partie et que les élèves ne sont entrain de suivre leurs études qu’un jour sur deux.

Par ailleurs, les scientifiques ont dit que les enfants en âge scolaire ne risquent pas d’avoir des complications sérieuses suite à une infection à la Covid. C’est, d’ailleurs, probablement, pour cette raison que dans les pays dont les dirigeants se respectent, on est carrément allé au confinement général, mais on a gardé les écoles ouvertes.

D’ailleurs, si on se souciait à ce point de la santé des jeunes n’aurait-il pas été plus judicieux de se faire du souci pour les étudiants qui représentent une tranche d’âge plus sensible à la Covid? Ou n’aurait-il pas été plus judicieux d’insister auprès des établissements scolaires pour mettre en pratique le protocole sanitaire et de leur donner les moyens de le faire ?

On dirait bien que la réussite de l’année scolaire et le destin de certains élèves, on pense, essentiellement à ceux des classes terminales, représentent le dernier des soucis du gouvernement !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut