Tunisie – Ennahdha a perdu la main et ne contrôle plus rien !

Deux chiffres éloquents et qui sonnent comme un glas : 134 et 122.

Il s’agit comme tout le monde l’a deviné des nombres de voix qui ont contré, sous le dôme de l’ARP, les propositions d’Ennahdha ou qui l’ont forcée à prendre une certaine mesure.

En effet,  sur les 207 députés que compte l’ARP, Ennahdha qui n’a pas cessé de casser les oreilles de tout le monde avec son premier rang et son statut de parti majoritaire au parlement, n’a, à ce qu’il parait, aucun poids même si elle est flanquée par ses satellites.

En effet, Ennahdha a compris et surtout, tout le monde s’en est rendu compte, qu’elle ne contrôle rien à l’ARP, contrairement à ce qu’elle prétendait. Elle ne peut aspirer à rallier plus de 70 députés, en comptant les siens, à sa cause.

Car sur les deux dernières activités qu’il y a eu au Bardo, Ennahdha a enregistré deux camouflets, l’un plus retentissant que l’autre.

En effet, vendredi dernier, elle a dû baisser les bras et s’est avouée battue dans sa tentative d’imposer son gouvernement sous la houlette de Habib Jemli. Ils étaient, alors, 134 députés à lui tenir tête. Ensuite, ce mercredi, ils étaient 122 députés à exiger une séance d’audition de leur Cheikh, Rached Ghannouchi, tout président de l’ARP qu’il est, en rapport avec son dernier entretien avec Erdogan.  Cette audition s’est rapidement transformée en inquisition, frisant l’indécence, et forçant le tout puissant Cheikh à encaisser l’humiliation sans broncher.

Au final, Ennahdha sait et ce n’est pas nouveau, qu’elle n’a plus la main, mais ce qui est intéressant, c’est que les autres partis savent désormais, eux aussi, qu’Ennahdha ne peut plus dicter sa loi et qu’avec leur union ils ont créé une force de résistance au projet d’islamisation de l’Etat et du peuple.

Reste à savoir si cette union va tenir suffisamment de temps ou si elle va céder sous les coups de butoir qu’Ennahdha ne tardera pas à leur assener, en vue de les disperser. Elle qui est passée maître dans l’art de disloquer et de faire imploser tous les groupes qui se sont opposés à sa volonté.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut