Tunisie – Ennahdha : L’exaspération des dérapages de Rached Ghannouchi enfle

Les membres d’Ennahdha sont de plus en plus montés contre leur président, Rached Ghannouchi, à cause de ses erreurs compromettantes, autant pour lui que pour eux tous.

La dernière bévue a été notée par les membres du parti islamiste, lors de la dernière séance plénière de l’ARP, quand Ghannouchi a présenté une argumentation plus que compromettante, pour expliquer sa visite controversée à Erdogan. Une explication qui, selon ses frères d’armes, l’a enfoncé davantage et donné raison à ses détracteurs.

En effet, pour expliquer sa visite à Istanbul, le lendemain même de sa déconfiture au parlement, Ghannouchi a prétendu qu’il avait pris, à l’avance un rendez-vous avec Erdogan. Et qu’il lui fallait s’y prendre assez à l’avance, comme avec tous les chefs d’Etat, ajoutant qu’il était en contact permanent, avec lui, par téléphone.

Les membres d’Ennahdha ont vu que cette preuve ne pouvait convaincre personne, en plus du fait qu’elle le compromet encore plus. Puisqu’il reconnaissait, tacitement, qu’il avait des secrets à transmettre à Erdogan. Des confidences qu’il ne pouvait se hasarder à raconter au téléphone, puisque, comme il le disait si bien, la police n’est pas sûre en Tunisie et une possible écoute, pourrait dévoiler beaucoup de choses. A moins qu’il n’ai des documents qu’il devait lui transmettre en mains propres.

Il faut croire que ce n’est pas la seule cause de la colère qui ne cesse de monter dans les rangs des nahdhaoui à l’égard de leur président, puisque il parait, selon des sources proches de Mont plaisir, que le Cheikh lancé, depuis quelques jours, une campagne de sollicitation (Mounchada), le concernant qui lui demande de ne pas quitter la présidence du parti.

Ce qui n’est pas pour plaire aux dirigeants d’Ennahdha qui sont en train de le pousser vers la porte de sortie du parti. Sachant que ces dirigeants ne cessent de lui rappeler son engagement à désigner la commission de préparation du prochain congrès du parti, question  qu’il n’a toujours pas abordée, voulant certainement gagner un maximum de temps et se préparer au maximum, avant de lancer la procédure de préparation du congrès.

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut