Tunisie – La drôle de logique d’Ennahdha pour le choix des compétences 

Le membre du conseil de La Choura d’Ennahdha, Mondher Lounissi a assuré aux médias que le choix du conseil s’était fixé sur la personne de Habib Jemli, lors du vote pour la sélection de la personnalité à charger de la formation du prochain gouvernement.

Il a dévoilé que Habib Jemli a été proposé au vote du conseil de la Choura en compagnie d’autres candidats et est arrivé en tête des votes. Il était suivi par Mongi Marzouk, puis en troisième position par  Habib Kchaou et en dernière position par Ridha Ben Mosbah.

Sachant qu’Ennahdha savait et l’avait déclaré, que la conjoncture critique actuelle du pays dictait le choix d’une compétence, surtout en matière d’économie et de capacité à gérer les équipes, On ne peut que s’étonner du classement des candidats après le vote de la Choura. Un vote qui en dit long sur la drôle de logique des membres du conseil dans la compréhension du sens de la compétence et du choix des critères.

En effet, le candidat qui a recueilli le moins de voix, Ridha Ben Mosbah a fait l’école des mines de Paris et a eu une longue expérience aussi bien gouvernementale que dans le privé. Il est très compétent en économie, et a une connaissance profonde de l’administration tunisienne, ses forces et ses faiblesses.

Le candidat arrivé en seconde position est un polytechnicien qui a, plus ou moins fait école dans l’administration tunisienne, en occupant le poste de ministre des Technologies.

Alors que l’heureux élu qui a recueilli les votes de la majorité de ces éminences du conseil de la Choura est diplômé, parait-il d’une école de formation professionnelle en agronomie, ayant suivi quelques formations de perfectionnement dans sa spécialité, sans qu’on lui connaisse une connaissance particulière des affaires économiques. La seule ligne sur son CV était sa nomination par Ennahdha, lors du règne de la Troïka au poste de Secrétaire d’Etat de l’agriculture.

En regardant les CV des candidats et les résultats du vote, on ne peut que se demander sur la base de quelle logique, le vote a-t-il été fait et quels critères en rapport avec la compétence ont pris en compte les membres de la Choura d’Ennahdha ?

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut