Politique

Tunisie- Le discours de chef du gouvernement proposé: les points essentiels à retenir

Après une première lecture à chaud, nous nous permettons de présenter les points essentiels du discours de chef du gouvernement désigné, Habib Jemli lors de son adresse au Parlement, ce vendredi 10 janvier 2020, à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) en vue d’obtenir la confiance des députés.

Au début, Habib Jemli a réitéré l’indépendance et la compétence de son équipe gouvernementale. “J’ai choisi l’équipe sur la base de l’intégrité, de la compétence, de l’honnêtete, loin de toute appartenance partisane” a-t- il dit.

Ensuite, Jemli a indiqué qu’il s’engagera après l’obtention de la confiance des députés dans des promesses réalistes tout en soulignant que le travail du gouvernement s’inscrit dans une démarche basée sur l’évaluation, le contrôle et le rendement.

Cette démarche sera généralisée à toutes les institutions pour consolider la gouvernance politique responsable. Egalement, chaque membre doit présenter un programme détaillé au Parlement, s’engager à le réaliser et dresser ensuite le bilan de son action.

Sur le plan économique et financier, Jemli a précisé que son gouvernement s’engageait à des mesures audacieuses pour booster l’investissement, rétablir la confiance des investisseurs et développer le secteur industriel. Il a suggéré également l’instauration d’une Agence nationale pour la gestion de la dette publique.

Jemli a mis en exergue le principe de la cohésion sociale. Il a suggéré, dans ce sens, la création d’un fonds social de lutte contre la pauvreté, avec une contribution de l’État à hauteur de 200 millions de dinars. Il a insisté aussi sur le besoin de réformer le système de la couverture sociale.

Le chef du gouvernement proposé a aussi souligné l’importance de la complémentarité entre les secteurs public et privé. il a également mis en exergue la réforme du système de santé en optant  pour le renforcement de la santé de proximité, la médecine de famille et le déploiement des cadres médicaux dans les régions. 

Jemli a mis l’accent sur l’urgence de compléter l’instauration des instances constitutionnelles telles que la Cour constitutionnelle. Il a mis l’accent, aussi, sur le parachèvement de la décentralisation et la consolidation de la gouvernance locale.

Par ailleurs, Jemli a proposé l’instauration de centres de réflexion qui regrouperont des experts dans différentes disciplines pour garantir les moyens financiers nécessaires à la Tunisie.

Sur le plan régional, le chef du gouvernement désigné a exprimé son inquiétude face à la situation en Libye, mettant en évidence l’engagement à poursuivre les efforts pour rétablir la paix.

Il a ajouté que la Tunisie, en tant que membre non permanent du conseil de sécurité, se présente comme force de propositions positives défendant en premier lieu la cause palestinienne ainsi que toutes les causes justes.

Pour terminer, le chef du gouvernement désigné a augmenté le plafond des réformes et des objectifs, ce qui nous amène à penser qu’il a préparé son discours sans poser une question cruciale: est ce que son équipe gouvernementale proposée sera capable vraiment de réaliser ces objectifs?

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut