Politique

Tunisie-Les ministres de l’Intérieur et de la Justice sont responsables de l’entrave de l’exercice de la justice selon l’association des Magistrats Tunisiens

L’association des magistrats tunisiens (AMT) a rendu public un communiqué ce mardi, 5 février 2019, dans lequel elle a appelé le ministre de l’Intérieur et le ministre de la Justice à lever les obstacles qui entravent la convocation des personnes assignées à comparaître devant les chambres judiciaires spécialisées dans les dossiers de la justice transitionnelle. AMT appelle aussi à l’exécution des mandats émis contre certains d’entre eux.

Selon le même communiqué, ces deux ministres seraient responsables de l’entrave de l’exercice de la justice, si les atermoiements et le refus de la police judiciaire d’exécuter les décisions de justice, se poursuivaient.

Dans le même contexte, l’AMT a indiqué que les dossiers de la justice transitionnelle avaient été soumis avant janvier 2019 aux procureurs de la République des chambres judiciaires spécialisées et que les derniers on été soumis le 31 décembre 2018 et aucun après cette date, selon ce qu’ont relayé plusieurs sites électroniques à tort.

Ces dossiers doivent être soumis aux Tribunaux dans le but d’être protégés, ainsi que les droits des victimes, contre toute instrumentalisation après la fin du mandat de l’exercice de l’IVD.

 

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com