Tunisie – Les partis de la coalition gouvernementale vont signer la feuille de route du gouvernement

Le chef du gouvernement désigné, Elyes Fakhfekh, va rencontrer ce lundi soir, les présidents et Secrétaires généraux des formations politiques qui feront partie de la coalition gouvernementale.

Au cours de cette réunion, les chefs de ces formations seront appelés à signer l’approbation de la feuille de route proposée par Elyes Fakhfekh, pour le programme du prochain gouvernement.

En signant ce document avant la séance de vote du Parlement, les chefs des partis vont témoigner de la solidarité de toutes les factions politiques autour du gouvernement d’Elyes Fakhfekh et de son projet. Ce qui donnera plus de cohérence et de synergie au travail de l’équipe gouvernementale. Travail approuvé au préalable par leurs formations politiques.

Tunisienumerique publie, ci-joint, en exclusivité, la feuille de route qui sera proposée, ce soir aux partis de la coalition. Elle comporte, en premier lieu, les principes de base du gouvernement, qui sont au nombre de quatorze et qui s’articulent, essentiellement, autour de l’engagement à respecter les revendications de la révolution, ainsi que celle de la Constitution, de même que le travail dans le but de faire prévaloir, avant toute autre chose, l’intérêt national, renforcer les acquis notamment les libertés, assainir le climat politique,  préserver l’indépendance de l’administration par rapport aux partis et courants politiques, renforcement de la collaboration avec les organisations nationales et la société civile, améliorer l’image du pays, veiller à l’indépendance des décisions nationales, parachever le développement de la décentralisation, respecter la liberté de presse, veiller au respect du droit des peuples à l’autodétermination et œuvrer à développer la collaboration dans l’espace du Grand Maghreb.

La feuille de route détaille, par ailleurs, l’approche proposée par le gouvernement, pour mettre en œuvre son programme. Programme qui est détaillé en priorités à court, à moyen et à long termes, dont les plus urgentes seront en rapport avec l’instauration de la sécurité sur tout le territoire national, l’amélioration de l’économie et du pouvoir d’achat du citoyen, la réduction du déficit budgétaire et commercial, la mise en œuvre d’une stratégie nationale de lutte contre la corruption, la résolution des problèmes du bassin minier de Gafsa, résorption du chômage des diplômés et celui de l’emploi précaire.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut