Tunisie – Limogeage de Zebidi et Jehinaoui : Kaïs Saïed ne badine pas avec l’indiscipline dans l’Etat

De sources proches du palais de Carthage, la rédaction de Tunisienumerique a appris que la décision prise par le président de la République, Kaïs Saïed de limoger les ministres de la Défense et des Affaires étrangères, rentrait dans le cadre de son sens sacré du respect strict de la discipline dans l’Etat.

Pour lui, il était inconcevable que des ministres ne s’entendent pas, pour une raison ou une autre, avec le chef du gouvernement. Pour le bien du pays et la bonne marche des services de l’Etat, notamment avec les défis de la  période à venir, Kaïs Saïed n’a pas hésité une seconde à se séparer de deux ministres qui occupaient des ministères régaliens, afin de remettre les pendules à l’heure et permettre au gouvernement de fonctionner en symbiose.

C’est aussi, pour ceux qui connaissent de près Kaïs Saïed, un message fort, adressé à ceux qui n’hésiterait pas à mettre les intérêts du pays en jeu pour régler des problèmes personnels ou servir leurs propres intérêts. Un signal tranchant qui secoue, notamment, en cette période de pourparlers pour la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale. Il a pu constater, après avoir rencontré la majorité des leaders des partis politiques, que les anciens réflexes du partage de la tarte semblent avoir la peau dure et ne sont pas prêts de laisser l’Etat fonctionner dans le bon sens.

Le ton est ainsi donné et nul doute que ces décision vont avoir un effet certain sur les pourparlers en cours qui se sont caractérisés, jusqu’à présent, par des protagonistes qui campent, chacun sur sa position et se fichent bien si le pays se retrouve dans une impasse.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut