Tunisie – VIDEO : Affaire des abricots jetés à la poubelle, ou quand l’UTAP tient le consommateur en otage

Les images et séquences vidéo montrant les agriculteurs de la région de Kairouan, ou peut-être les ouvriers du marché de gros de la région, en train de jeter à la poubelle des tonnes d’abricots ont choqué les tunisiens. Ils ont indigné parce qu’il est devenu évident que les agriculteurs soutenus, ou poussés par l’UTAP préfèrent jeter leur production, plutôt que de la vendre à prix réduit au consommateur.

Pour expliquer ce geste inconcevable, les représentants locaux de Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) ont prétexté que le ministère du Commerce n’a pas autorisé l’exportation de toute cette production vers les pays voisins. Ils ont accusé le ministère d’avoir soumis l’exportation à une autorisation préalable. Pour manifester leur mécontentement et leur refus de se soumettre à ces dispositions, ils ont préféré narguer tout le monde, en jetant à la poubelle leur production.

Or, il est tout à fait normal que l’exportation soit soumise à une autorisation préalable des autorités de tutelle. D’abord pour s’assurer de la qualité et du respect des normes des fruits à exporter, puis  pour que l’Etat ait les chiffres des exportations, efin pour que les producteurs et les exportateurs payent des taxes à l’Etat.

Néanmoins, l’UTAP qui se veut un Etat dans l’Etat, ne veut rien entendre. Elle veut que les agriculteurs vendent leur production sur des marchés parallèles  sans contrôle. Sinon, personne ne profitera de cette production qu’ils préfèrent jeter à la poubelle, plutôt que de la vendre au consommateur local, à des prix plus raisonnables que ceux appliqués de nos jours.

Les agriculteurs préfèrent exporter leur production, plutôt que de la proposer au consommateur tunisien, juste pour se remplir les poches de devises qui ne profiteront aucunement à l’Etat et qui iront gonfler les sommes d’argent qui transitent par le marché parallèle. D’ailleurs, il suffit de voir les prix des fruits tunisiens affichés à l’étranger, pour deviner que les agriculteurs sont en train de les exporter à des prix dérisoires, alors que le consommateur tunisien ne peut pas se permettre d’en acheter quelques pièces pour ses enfants.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com