Economie

[vidéo] Retour sur la première édition de l’événement “Neo” organisé par la “STB”

La première édition de l’événement “Neo, la banque exponentielle”, organisé par la société tunisienne des banques (STB), a eu lieu, ce mercredi 8 juillet 2020.  L’événement s’est déroulé, dans une ambiance très conviviale au palais du Baron d’Erlanger dans le village de Sidi Bousaid, en présence  d’une centaine de personnes, notamment, les clients de la banque, les instances d’appui, les fédérations professionnelles, les bailleurs de fonds ainsi que des consultants et des experts.

” Ce cocktail a été organisé en l’honneur de toutes les personnes liées au secteur du tourisme, notamment, les propriétaires des hôtels et les propriétaires des agences de voyage” a déclaré le PDG de la STB, Lotfi Dabebi à l’ouverture du cocktail.

S’exprimant au micro de Tunisienumérique, M. Dabebi a tenu à préciser que  la STB oeuvre à améliorer le secteur du tourisme en affirmant que l’objectif est, actuellement, de trouver une manière de vendre le produit tunisien en matière de tourisme.

Il a, dans ce même contexte, fait savoir que l’objectif de l’événement est de réunir tous les intervenants autour d’une même table afin de réfléchir en profondeur pour développer le tourisme et afin de rompre avec les anciennes méthodes. Tout cela en mettant le digital à la disposition de ce secteur, selon ses dires.

De sa part, Karim Hrez, fondateur de la société Netcom et accompagnateur de la STB dans le projet  a déclaré, à Tunisienumérique, qu’il est entrain d’accompagner la banque dans une transformation pour qu’elle soit orientée clients pour être une banque 4.0.” La STB a fait le choix d’aller  vers ses clients et de créer un écosystème où le digital est un support.  Mon rôle c’est d’aider la banque et les clients de la banque à travailler sur la digitalisation pas l’informatisation c’est plutôt de trouver les solutions qui s’adaptent le mieux à ce monde qui est entrain de se transformer. Le but, aujourd’hui, est de faire ce lancement dans le secteur du tourisme,”a-t-il encore ajouté.

Quant à Madame, Hanen  El Haj Salah, directrice centrale à la société tunisienne des banques (STB), elle a indiqué que “Neo” est une nouvelle façon de voir les choses, soulignant que tous les membres de l’équipe travaillent depuis le mois de Septembre 2019 sur ce projet afin d’essayer de mettre en place un écosystème avec comme base le digital.

” Une banque ne peut pas être digitale toute seule, il faut que tout son environnement le soit. Pour nous la banque ne doit plus se limiter à des opérations traditionnelles”,a affirmé Mme El Haj Salah.

Notons que ce nouveau programme, lancé par la STB bank consiste en l’aide des entreprises à adopter des nouveaux modèles d’affaires via la technologie à l’instar du blockchain et de la plateformisation digitale garants de la migration vers des plans d’action effectivement équitables et transparents et dans le cadre de tout un écosystème intégré qui mise sur l’ouverture à l’innovation (Open Innovation) notamment à travers les startups, les fintechs, les technopoles, etc.

Un autre atout se présente, à ce niveau pour les partenaires qui sont les dirigeants des entreprises, les premiers adopteurs (Early Adopters) pour leur permettre in fine la garantie de la pérennité de leurs projets et leur adaptation aux changements qui secouent le globe notamment en matière de la révolution digitale 4.0.

Par ailleurs, la STB Bank tient à ce que cette nouvelle expérience mette en avant la croissance inclusive et brassant l’intelligence collective et la tendance collaborative soit une opportunité pour l’industrie bancaire au pays pour remettre à plat plusieurs pratiques et se projeter dans l’univers d’Open innovation en parfaite synergie avec les attentes des acteurs de l’entrepreneuriat de plus en plus visionnaires et ambitieux.

Selon la STB, les défis de l’environnement actuel représentent un grand moment de vérité pour tout le secteur bancaire, qui le contraint à renouveler de fond en comble toute une panoplie d’approche de métiers dans une situation où le modèle de financement intermédiaire conventionnel commence à montrer des signes d’essoufflements.

 

 

 

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut