Monde

Libye: La Turquie retourne la formule accusatrice à la France de “jouer un jeu dangereux”

La Turquie a accusé ce 23 juin la France de “jouer un jeu dangereux” en Libye en appuyant les forces opposées au gouvernement de Tripoli, retournant la formule utilisée la veille par le président Emmanuel Macron à l’endroit d’Ankara.

“Par le soutien qu’elle apporte depuis des années aux acteurs illégitimes, la France a une part de responsabilité importante dans la descente de la Libye dans le chaos. De ce point de vue, c’est en réalité la France qui joue un jeu dangereux”: c’est ainsi que la Turquie, par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy a répondu à la critique d’Emmanuel Macron formulée la veille, reprenant la même expression.

“Si monsieur Macron faisait marcher sa mémoire et déployait son bon sens, il se souviendrait que les difficultés que traverse la Libye actuellement sont dues aux attaques du putschiste Haftar qu’il soutient”, a déclaré Hami Aksoy dans un communiqué. “Même si le président Macron s’efforce de masquer cette réalité en portant des accusations infondées contre notre pays, le peuple libyen n’oubliera jamais le tort causé à son pays par la France dans la poursuite de ses intérêts égoïstes”, a-t-il ajouté.

La veille, le président français avait dénoncé le “jeu dangereux” de la Turquie en Libye, estimant qu’il illustrait la “mort cérébrale de l’OTAN”, dénoncée il y a plusieurs mois par le dirigeant.

“Je considère aujourd’hui que la Turquie joue en Libye un jeu dangereux et contrevient à tous ses engagements pris lors de la conférence de Berlin”, avait-il lancé à l’issue d’un entretien avec son homologue tunisien Kais Saied à l’Elysée.

source: rt.com avec afp

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut