Ben Halima– AUDIO : Le sit-in du départ va mettre la pression pour pousser Ghannouchi à la démission

L’avocat et activiste politique, Imed Ben Halima a déclaré, ce mardi, dans un entretien accordé à Tunisienumérique, qu’il est l’un des leaders du sit-in du départ, dans sa troisième version, qui démarrera le lundi 1er juin.

Il a assuré que, d’après les réactions des tunisiens sur les réseaux sociaux la présence à ce sit-in sera considérable et regroupera tous les tunisiens. Ne seront absents que les frères musulmans et leur bras armé, en allusion à la coalition Al Karama.

Ben Halima a ajouté qu’un parti politique a donné des consignes pour attaquer le sit-in en vue d’essayer de le faire avorter. Il a ajouté que le choix du 1er juin comme date du début du sit-in a été voulu en mémoire de la fête de la victoire et de la première Constitution de la Tunisie moderne et qui sera la date de la chute de la constitution des frères musulmans de 2013.

Concernant les revendications de ce sit-in, Ben Halima a annoncé qu’on réclame la démission de Ghannouchi de la présidence de l’ARP, sous la pression, puisqu’il n’y a pas de mécanisme de retrait de la confiance à son égard, l’instauration d’une cour constitutionnelle, la modification de la loi électorale et l’organisation d’un référendum en vue de changer le système politique. Il a précisé que la dissolution de l’ARP ne figure pas parmi les revendications du sit-in.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut