Tunisie – Le tribunal administratif n’a pas d’autre alternative que de dissoudre le parti Ennahdha

La présidente du PDL, Abir Moussi, a assuré ce mercredi, sur les ondes d’une radio privée, que les réponses de l’ex-ministre de l’Intérieur, Farhat Rajhi à ses propos concernant l’illégalité des procédures et de la décision de la création du parti Ennahdha, sont en soi, une preuve en plus du bien fondé de ses accusations.

Elle a assuré que Rajhi a donné des preuves en plus, du fait qu’il n’a pas respecté les procédures légales en vigueur pour autoriser la création du parti Ennahdha et qu’il a signé pour se conformer à la tendance générale dans le pays, à l’époque.

Moussi a ajouté que les magistrats du tribunal administratif ne vont pas bâtir leur décision sur des impressions générales, mais sur des faits et des preuves physiques dont elle dispose. Elle a assuré que le tribunal administratif n’aura, de ce fait, aucune autre alternative que d’annuler la décision de Farhat Rajhi et de dissoudre le parti Ennahdha.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut