Tunisie – Les patients désirant consulter peuvent aller dans les structures de santé : Oui, mais…

Le ministre de la Santé, Abdellatif Makki a annoncé, ce samedi, devant l’ARP, que dans le cadre de l’évolutivité de la stratégie de lutte contre l’épidémie du coronavirus et pour éviter que des gens meurent ou se compliquent en attendant la visite du SAMU, chez eux, il est désormais demandé aux patients qui suspectent avoir contracté la maladie et en cas d’indisponibilité de ces services de diagnostic à domicile, de se rendre dans la structure de soins la plus proche d’eux, où ils seront diagnostiqués et le cas échéant, transférés dans des unités dédiées au covid+.

Or, il semble que cette mesure ne recueille pas l’unanimité du monde médical autour d’elle. C’est le cas, notamment, du professeur Slaheddine Sallemi, ancien ministre de la Santé, qui a fait part à la rédaction de Tunisienumerique, de ses appréhensions des conséquences d’une telle mesure. Il redoute, en effet, que les urgences de toutes les structures de santé, vont être saturées avec, en plus un grand risque de contamination à grande échelle. Le Professeur Sallemi préconise une mesure intermédiaire, afin de préserver les urgences de toutes les structures de santé, en choisissant deux ou trois hôpitaux par région, où les gens qui suspectent être porteurs du virus, ou qui en ont les symptômes, peuvent aller se faire dépister, et laisser les autres hôpitaux, à la disposition des autres malades.

D’un autre côté, Sallemi a assuré que le SAMU a été dépassé depuis plusieurs semaines, par le flux des appels, au point où son intervention est devenue superflue, puisqu’il ne peut plus se rendre auprès des malades que trois à quatre jours après leur appel. Ce qui explique, a-t-il ajouté qu’il y ait des patients qui décèdent chez eux. Il préconise de faire participer les médecins de première ligne, qu’ils soient du secteur privé ou public, à cette opération de dépistage à domicile. Et ce, comme une autre mesure intermédiaire, avant de demander aux malades de sortir de chez eux et de se rendre aux urgences.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut