Tunisie – Mehdi Ben Gharbia : L’heure est grave et l’intérêt du pays passe avant toutes les considérations politiques

Le député du bloc Tahya Tounes, Mehdi Ben Gharbia a réagi, ce soir, au blocage qui risque de se produire, par rapport au refus de faire passer le projet de loi de délégation de pouvoirs au chef du gouvernement, sur la base des dispositions de l’article 70 de la constitution.

Le chef du gouvernement, Elyès Fakhfekh a refusé la copie modifiée par l’ARP de sa proposition de loi portant sur la délégation des pouvoirs pour légiférer par Arrêtés, durant la gestion de l’épidémie. Ce qui risque de provoquer un blocage dans l’exécution des programmes de l’Etat, comme, par exemple, les décisions de déblocage de budgets pour le soutien social aux familles nécessiteuses.

Mehdi Ben Gharbia a fait part de son appréhension face à cette situation, rappelant que l’heure est grave et qu’il faut faire prévaloir l’intérêt du pays et du peuple sur toutes les considérations politiques et partisanes.

Ben Gharbia a expliqué qu’il ne comprenait pas la peur exagérée de quelques uns, puisqu’il estime que sur deux mois, il est très difficile de changer les équilibres politiques… Par contre durant ces deux mêmes mois, la maladie est capable de détruire tout le pays.

Ben Gharbia  conclut sur une note positive en assurant qu’il gardait confiance et que l’ARP et sa commission qui se réuniront demain, sauront faire prévaloir la raison.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut