Politique

[Vidéo]: Youssef Chahed: La Tunisie et Djerba une expérience mondiale unique de coexistence pacifique entre les religions

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a supervisé mercredi un séminaire sur “l’appréciation de la coexistence commune” qui se tient sur l’île de Djerba les 22 et 23 mai 2019.

En marge du forum, Youssef Chahed a affirmé dans une déclaration à la correspondante de Tunisienumérique que notre pays reçoit chaque année des millions de touristes de toutes les races leur fournissant toutes les conditions de coexistence et d’échanges loin de la violence et de l’extrémisme au service des nobles principes humanitaires.

Il a ajouté que la culture de la tolérance et de l’ouverture à l’autre garantissait la capacité de développer l’esprit de citoyenneté et de démocratie, renforçait les relations sociales entre les individus et les groupes et affirmait l’appartenance à la patrie.

Chahed a souligné que la Tunisie et Djerba sont une terre de coexistence pacifique et de tolérance. C’est l’incarnation de la Constitution de 2014, qui énonce la liberté de conscience et la liberté de conviction, a-t-il souligné, ajoutant que la Tunisie, qui accueille la visite de La Ghriba sur l’île de Djerba, constitue une expérience unique dans le monde en tant qu’Etat démocratique ouvert sur son environnement méditerranéen, africain et mondial ce qui n’est pas étrange pour un pays doté d’une civilisation de trois mille ans.

Il a déclaré que le succès de la visite de La Ghriba assurera le succès de la saison touristique, qui devrait être exceptionnelle.

Selon le chef du gouvernement, l’activité touristique représente l’un des moyens les plus importants de communication entre les peuples et les communautés: la recherche de la coexistence culturelle est un moyen de construire la civilisation humaine et de promouvoir les valeurs de la tolérance et d’instaurer le principe du dialogue.

La Tunisie est l’un des principaux pays qui promeut la diversité culturelle et le multiculturalisme en tant que motivation positive pour l’interaction et d’échange dans le respect des spécificités culturelles, a-t-il ajouté.

Il a souligné que les défis socio-économiques de la Tunisie font aujourd’hui l’objet de consultations continues et d’une construction commune visant à stabiliser le processus démocratique et à déterminer les grandes orientations de la prochaine étape afin de stimuler la croissance économique, d’améliorer les services sociaux, de soutenir l’emploi et de stimuler la vie culturelle.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com