Tunis- Maarouf : l’ATI n’est pas le concurrent de Tunisie Telecom et il n’y aucun lien avec le changement de management opéré en 2017

En réponse à la question d’une députée au cours de sa dernière audition à l’ARP, le ministre des Technologies de la communication et de l’économie numérique, Anouar Maârouf a démenti qu’il y ait le moindre lien entre le changement de l’ancien PDG de Tunisie Télécom en septembre 2017 et l’ATI. ” Il n’ y a pas de lien entre le changement de l’ex-PDG de Tunisie Télécom et l’octroi à l’Agence Tunisienne d’Internet (ATI) d’une licence d’installation et d’exploitation de réseaux publics de télécommunication pour fournir des services de très haut débit “, a déclaré, ce lundi, Maârouf. Il a rappelé que la licence d’installation et d’exploitation d’un réseau public de télécommunications pour fournir des services de très haut débit, a été attribuée à l’ATI, le 17 décembre 2017, trois mois après le changement du PDG de Tunisie Télécom (19 septembre 2017).

Il a expliqué  que ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie numérique de la Tunisie visant à étendre les réseaux de télécommunication à toutes les régions du pays et à concrétiser le code des télécommunications, ainsi que le décret gouvernemental organisant l’opération d’attribution des licences.

Le ministre a souligné que l’agence n’est pas un concurrent de ” Tunisie Télécom “, et qu’elle constitue un soutien essentiel pour les opérateurs de télécommunications et les fournisseurs de services Internet.

Les déclarations du ministre à l’ARP étaient très claires, notamment en ce qui concerne le fait qu’il n’y avait aucun lien entre le remplacement de l’ex-PDG de Tunisie Télécom qui a eu lieu en septembre 2017 et l’octroi à l’ATI de la licence d’installation et d’exploitation de réseaux publics de télécommunication pour fournir des services de très haut débit.

Or,on ne sait pour quelles obscures raisons, certains médias persistent à prétendre que la licence octroyée à l’ATI est en cause du changement du PDG de Tunisie Télécom. Plus encore, ces médias laissent entendre qu’il s’agit de l’actuel PDG de la compagnie qui devrait être limogé et non pas l’ancien PDG qui l’a été en 2017. Affirmations qui ont été formellement  démenties par le ministre  ainsi que par les services de Tunisie Télécom qui ont assuré qu’il n’était nullement question de changement de leur PDG les prochains jours, ni à cause de la licence de l’ATI ni pour d’autres raisons.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com