Societe

Tunisie – Le non-sens des listes vertes, jaunes et rouges dressées par le ministère de la santé

Le ministère de la Santé, en Tunisie, a, pour accompagner la réouverture des frontières, et dans le souci de se prémunir de l’importation de nouveaux cas de Covid19, dressé des listes verte, jaune et rouge, où les pays sont classés selon la situation épidémiologique qui y sévit, soit, selon le degré de risque d’importation de cas de maladie de ces contrées.

Or, le problème c’est que les critères établis par le ministère pour classer tel ou tel pays dans telle ou telle liste, sont inconnues et, surtout, demeurent incompréhensibles pour le commun des mortels. Même les autorités de certains pays n’y ont rien compris, ce qui les a poussé à s’adresser au ministre de la Santé, à travers leurs ambassadeurs à Tunis, afin de comprendre la logique qui a poussé le ministère à classer leurs pays dans des listes « à risque ».

D’ailleurs, ces listes comportent, à première vue, ce qui pourrait ressembler à des aberrations, comme quand on trouve des pays qui connaissent encore une importante activité virale, ou des pays qui en sont venus à confiner à nouveaux certaines régions, classés sur la liste verte, alors que d’autres pays déclarés indemnes du virus se retrouvent sur la liste orange.

Le problème réside aussi, ailleurs. Car c’est du non-sens que de cataloguer les pays européens dans différentes listes avec des mesures pour en accueillir les ressortissants, complètement différentes, du moment que l’Europe a rouvert depuis des semaines ses frontières à l’intérieur de l’espace Schengen. Ce qui revient à dire que, depuis quelques semaines, le risque est devenu sensiblement pareil dans tous les pays européens.

Sans oublier que grâce à cette liberté de mouvement dans l’espace européen, les voyageurs en provenance de pays classés dans la liste orange, voire même rouge, peuvent contourner les mesures de confinement imposées en Tunisie, tout simplement en transitant par un pays classé vert.

Comme ce fut l’exemple avec le dernier ferry qui a accosté à Tunis, en provenance du port de Gênes en Italie, pays classé vert, alors que la majorité des passagers qui étaient à bord venaient d’autres pays classés dans les listes orange, comme le cas de la France, par exemple. Ainsi, les passagers de ce Ferry ont été autorisés à entrer en territoire tunisien sans aucune contrainte, alors que nombre d’entre eux arrivent de zones à haut risque.

Par ailleurs,  malgré l’évolution, de jour en jour et souvent de façon très rapide, de la situation épidémiologique dans de nombreuses régions du monde, les autorités tunisiennes ont maintenu leurs listes inchangées, alors qu’elles ont annoncé qu’elles allaient les mettre à jour, en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique et presque en temps réel.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut