Tunisie – Négociations pour la formation du gouvernement : Karoui pose ses conditions

Dans le cadre des négociations qui vont bon train, pour aboutir dans les termes à la formation du prochain gouvernement, Nabil Karoui président du parti 9alb Tounes ne semble, décidément pas convaincu des capacités et compétences de Habib Jemli, même s’il ne le dit pas franchement.

C’est dans cette optique qu’il a émis, ce samedi, certaines conditions, pour voter en faveur du nouveau gouvernement.

Nabil Karoui, a assuré que la délicatesse de la situation économique nécessitait la présence d’une grande compétence économique, au premier plan. C’est pour cela que son parti avait proposé la candidature de Fadhel Abdelkefi à La Kasbah. A défaut de Abdelkefi au premier poste, il a exigé que ce dernier fasse partie du gouvernement, avec le portefeuille de super-ministre, regroupant sous son contrôle, l’économie, l’industrie et le commerce.

Une condition qui, en soi se défend, mais vu que Nabil Karoui n’est pas, aux dernières nouvelles, dans une situation confortable pour négocier quoi que ce soit avec Ennahdha, elle risque fort de ne pas être retenue.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut