Economie

Tunisie – PLF : Rien n’y fait, le ministre de l’Economie n’arrive toujours pas à présenter un PLF valable

Tunisie – PLF : Rien n’y fait, le ministre de l’Economie n’arrive toujours pas à présenter un PLF valable

Le dossier du PLF complémentaire de 2020, n’a pas fini de faire couler de l’encre et de créer des tensions entre le ministre de l’Economie et le staff de la BCT.

Le projet présenté une première fois par le ministre de l’Economie, à l’approbation de l’ARP a essuyé un cuisant revers, quand il a été rejeté par la commission parlementaire. Et ce, suite au véto opposé par le gouverneur de la Banque Centrale qui a assuré ne pas pouvoir cautionner les dépenses pour financer le déficit de ce budget complémentaire.

Le ministre de l’Economie n’a pas pour autant été découragé et est reparti, à peine quelques jours plus tard, à l’assaut de l’ARP, pour forcer le passage de son projet. Et il semblerait qu’il y ait eu un deal avec quelques membres de la commission parlementaire des finances qui ont, subitement, changé d’avis et cautionné ce PLF complémentaire, sans prendre en considération les recommandations de la BCT, qui a, de nouveau, émis des réserves.

Le gouverneur de la Banque Centrale et sa direction ne voient en effet aucune utilité ni aucun intérêt dans le projet présenté par le ministre de l’Economie qui a, semble-t-il une vision tout à fait divergente de celle des économistes de la BCT.

Alors que la BCT et la logique veulent que ce budget qui demande un effort de financement comporte, au moins, un projet valable et rentable pour valoir la peine d’être soutenu et financé, dans l’objectif d’en faire un levier à la création de richesses, le ministre de l’Economie n’a, quant à lui, qu’une seule idée en tête, celle de se débrouiller pour avoir de l’argent pour combler un trou resté béant.

Par ailleurs, le ministre de l’Economie demande des délais inacceptables pour rembourser le financement qu’il va obtenir. Ces délais ne sauraient lui être accordés par n’importe quel bailleur de fonds.

Maintenant, il serait intéressant de voir comment sera la suite des évènements, notamment par rapport aux relations entre les deux institutions, avec des visions diamétralement opposées et qui devront composer pour faire aboutir ce semblant de projet de loi de finance, sans oublier qu’il reste encore le gros morceau du PLF de 2021 qui va, vraisemblablement rendre les rapports encore plus tendus entre le ministère de l’Economie et la BCT !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut