Société

Tunisie [Vidéo]: Le responsable de l’UTAP à Sfax détaille les préoccupations des agriculteurs

Le responsable régional de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) à Sfax, Faouzi Zeyani a dévoilé au correspondant de Tunisienumérique, les problèmes que rencontrent les agriculteurs et leurs attentes à l’égard du gouvernement.

Il a souligné l’importance de la profession des agriculteurs, des pêcheurs et des éleveurs dans la fourniture des denrées alimentaires, se félicitant de la disponibilité des légumes et autres fruits sur les marchés à des prix abordables depuis la réouverture des marchés municipaux.

A part les poivrons et les tomates qui sont des produits saisonniers dont le prix est élevé, les autres denrées de consommation sont disponibles à des tarifs à la portée, a-t-il souligné, déplorant l’exclusion des agricultures et pêcheurs par le gouvernement dans ses mesures de dispositions en faveur des professions.

Faouzi Zeyani a souligné la situation difficile des pêcheurs, en particulier, dans cette phase ainsi que celle des éleveurs réclament la réouverture des marchés hebdomadaires pour l’approvisionnement en fourrage, en semence et nourriture pour animaux.

Il a rappelé la nécessité pour des agriculteurs d’avoir accès aux intrants et produits de traitement ainsi que le DAP et ammonitrate.

Le responsable syndical a appelé, par ailleurs, les autorité à œuvrer à faciliter le travail des agriculteurs en encouragent les exportations des fruits de primeurs par lesquels se particularise la Tunisie par rapport à ses concurrents comme la France pour les importer vers les marchés étrangers et gagner de nouveaux débouchés.

Il a demandé à se débarrasser des lenteurs de la bureaucratie et de permettre les exportations par bateaux et avions afin de profiter de opportunités qui peuvent rapporter d’importants revenus au pays.

Concernant l’huile d’olive, il a signalé que jusqu’à présent il existe des problèmes de récolte qui ont été aggravés par les craintes du coronavirus en raison de la proximité qu’elle impose aux ouvriers dans ce domaine.

Il s’est félicité, toutefois, de l’amélioration des prix de l’huile à l’exportation avec une hausse de la demande notamment pour l’extra vierge qui a évolué de quatre dinars huit cent millimes à cinq dinars cinq cent millimes.

Le responsable de l’UTAP a exhorté aussi les autorités à tirer profit des problèmes que rencontrent les concurrents comme l’Espagne pour inciter à l’exportation afin de mieux se positionner sur les marchés mondiaux.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut