Tunisie – VIDEO : Déraillement d’un train : Voilà comment doivent se gérer les crises !

Un train de voyageurs vient de dérailler au niveau de Kalaâ Kebira, dans la région de Sousse, faisant 21 blessés légers. Quelques minutes, après, le ministre des Transports, Hichem Ben Ahmed était sur place, sur les rails, Envoyé par le chef du gouvernement, Youssef Chahed pour constater de visu ce qui s’était passé, pour entendre les doléances et la vérité, de la bouche des voyageurs et même, des riverains.

Entretemps, Ben Ahmed a pris le temps d’aller au chevet des blessés pris en charge à l’hôpital de Sahloul et s’est félicité du fait qu’ils soient en bonne santé. Il a annoncé à l’assistance que la plupart des blessés ont quitté l’hôpital et qu’il n’en restait plus que six qui devraient quitter dans les heures qui suivent.

Aux doléances des riverains et certains passagers qui étaient à bord du convoi qui avait déraillé, Ben Ahmed a expliqué que le ministère était au courant de l’état de délabrement des rails et de toute l’infrastructure et qu’il était en train d’œuvrer pour sa rénovation et sa mise à niveau, en plus du lancement d’un appel d’offre de 110 nouveaux trains, pour moderniser le parc ferroviaire.

Ben Ahmed a expliqué à l’assistance que le ministère n’était pas en train d’attendre une catastrophe pour réagir, mais qu’il était conscient de la situation et était, déjà, en train d’y remédier, par ordre de priorité, en réparant les zones les plus gravement détériorées.

Quant aux raisons de l’accident, le ministre s’est abstenu de toute réponse hâtive ou approximative, assurant qu’il a ordonné une enquête et qu’il a donné à la commission un délai de douze jours, suite auxquels, il a promis de rendre publiques leurs conclusions.

Il a, par la suite, écouté les doléances des riverains qui l’ont, à priori, mis sur une éventuelle piste pour expliquer le déraillement, l’informant que toutes les eaux de ruissellement, ainsi que les eaux usées du quartier, à ce niveau de la voie ferrée, s’infiltraient directement, sous les rails, ce qui aurait pu,à la longue en déstabiliser les bases. Par la suite, après une brève déclaration aux journalistes, il s’est affairé à régler les problèmes les plus urgents, au téléphone, pour trouver dans les plus brefs délais, une grue capable de relever les wagons couchés sur le flanc, dégager la voie et rétablir la circulation des trains sur cette vie principale.

En bref, un aperçu d’une action exemplaire, sur le terrain, pour gérer une crise, comme il se doit, en allant aux nouvelles, en essayant d’écouter ceux dont les voix ne lui seraient jamais parvenues et pour prendre, lui-même, les dispositions qui s’imposent, en temps et lieu.

D’autres auraient certainement préféré, surtout avec cette canicule, rester au frais dans leurs bureaux, ou mieux encore chez eux, à attendre ce que vont leur raconter leurs subalternes qui, forcément, s’ils avaient des choses à se reprocher, n’iraient certainement pas les leurs dire !

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com