Ghanouchi à l’adresse de Marzouki,  » Ennahdha est arrivée au pouvoir grâce à son poids et non pas en excluant les autres partis politiques »


Rached Ghanouchi président du mouvement Ennahdha a indiqué que son mouvement Ennahdha est arrivé au pouvoir grâce à son poids et sa force et non pas en excluant les autres partis du paysage politique, contrairement au RCD que plusieurs comparent avec Ennahdha. Cette affirmation faite sur les ondes de radio ShemsFm intervient en réaction aux dernières déclarations du président Moncef Marzouki, qui avait indiqué dans une interview au journal français le Figaro qu’Ennahdha monopolise le pouvoir et veut s’accaparer des .rouages de l’Etat.

Il a mentionné dans ce contexte que le principe de la démocratie est d’avoir un parti qui domine la scène politique et qui a le droit de nommer ses partisans et militants aux divers  postes de l’Etat, en allusion à la nomination des gouverneurs nahdhaouis dans différents gouvernorats.

Atteinte au Sacré ou une liberté de penser?

D’autre part, Ghanouchi a évoqué l’article du projet de constitution stipulant la criminilisation de l’atteinte au sacré, appelant à respecter les bonnes mœurs et les valeurs de la société tunisienne.

Il a signalé dans ce contexte que certains tiennent à provoquer la foi des Tunisiens avec leurs œuvres artistiques en citant l’exemple du film « Ni Dieu ni Maitre » de Nadia Feni et l’œuvre du palais Abdellia du mot « Subhan Allah » formé par un fil de fourmis sortant du cartable d’un enfant. Il a plaidé pour la création de commissions législatives reflétant la volonté du peuple chargées de déterminer le Sacré pour éviter de heurter la foi des individus.

Concernant l’article sur la criminalisation de l’atteinte au Sacré, Cheikh Rached Ghannouchi a indiqué que la foi des individus devrait être logée dans l’ esprit de l’Homme, et non écrite sur le papier, ajoutant que la constitution de 1959 stipule plusieurs Droits et Libertés sans être concrétisés en réalité.

Le fondateur d’Ennahdha a conclu que l’Islam ne doit pas être pratiqué uniquement dans les mosquées, mais plutôt dans tous les domaines de la vie, le sport, la culture, le travail,…etc.

 


Lire aussi
  1. Tunisie – A. Mekki : Ennahdha ne fera aucune alliance avec les autres partis
  2. Tunisie: Habib Ellouze appelle les partis politiques à apprendre la pratique de la démocratie sur Ennahdha
  3. Tunisie: Entretien entre Marzouki et les représentants des partis politiques
  4. Ennahdha et le CPR et 3 autres partis appellent les citoyens à s’inscrire
  5. 43 partis politiques annoncent la création d’un Conseil National des Partis politiques

Commentaires:

Get our toolbar!