Tunisie 2020: De rélles perspectives pour l’économie nationale


tunismalLa conférence internationale pour l’investissement en Tunisie « Tunisie 2020″ constitue sans conteste une grande opportunité pour le pays en proie à une récession économique qui dure depuis 5 ans, de mobiliser les investissements étrangers afin et fléchir la courbe des indicateurs économiques pour un meilleur décollage du pays .

Des atouts attractifs

La Tunisie présente incontestablement des atouts majeurs comme pays attrayant pour les investisseurs eu égard à sa position géographique, la qualité des ressources humaines dont elle regorge et la compétitivité des institutions ainsi que l’adéquation l’environnement des affaires.

Malheureusement ces atouts ont été occultés par instabilité qu’ a connu le pays dans le sillage de la révolution du 14 janvier 20111 suite à la chute de l’ancien régime. La montée du terrorisme, l’insécurité et la multiplication des grèves, ont favorisé la fermeture de plus d’une centaines d’entreprises et donc le départ d’investisseurs. Une situation qui a  fait perdre au pays d’importants gains, accentuant et exacerbant  les pressions sociales qui couvaient dans le pays à cause du chômage.

Il ne ne faut pas perdre de vue que le soulèvement en 2011 a permis l’instauration d’un système démocratique basé sur l’alternance au pouvoir à travers des élections libres et transparentes ainsi que leur corollaire de libertés individuelles et d’expression dans les limites de la législation dans le pays. Cette situation a donné une image rayonnante de la Tunisie à travers le monde lui valant respect et admiration.

Cela a été très largement signalé par les différents intervenants lors de la séance inaugurale de la Conférence sur les investissements « Tunisie 2020″, expliquant leur choix de faire confiance  à ce pays et à ses institutions.

L’appel largement entendu

L’arrivée d’invités de marque dont le nombre a dépassé les prévisions à cette conférence internationale sur investissement en Tunisie, est signe de réussite et d’espoir de voir cette rencontre réaliser ses objectifs et mobiliser les capitaux nécessaires pour mener à bien les projets identifiés de nature à relancer l’économie du pays à l’horizon de 2020.

Après les victoires  remportées contre le terrorisme marquant un retour de la stabilité sécuritaire du pays, la Tunisie a eu cette ambition  de renforcer cet acquis par des aspects économiques.

C’est tout là l’enjeu de cette conférence internationale , à savoir mobiliser , les ressources financières suffisantes pour réaliser des projets de nature à relancer le pays et lui faire retrouver sa compétitivité.

Les organisateurs ont noté la présence de 1.300 personnes, dont des partis politiques et organisations qui ont pris part à la plénière outre 3.000 personnes participant au débat tout au long des deux jours. Ainsi 142 projets pour 67 milliards dinars y seront présentés, dont 44 projets dans le secteur privé.

Des promesses à la hauteur de l’espoir

Les promesses faites durant la première journée de la conférence  pour les investissements à l’étranger sont conséquentes et suscitent l’espoir par rapport à l’atteinte des objectifs fixés.

Au niveau des pays, la France, par le biais de l’Agence française de développement (AFD) a octroyé à la Tunisie une aide dont le montant est de 250 millions d’euros , le Canada s’est engagé à investir à hauteur de 24 millions de dollars sur 4 ans, le Qatar a décidé l’octroi d’une aide d’un montant de 1.25 milliard de dollars, le Koweït a consenti à un prêt de 500 millions de dollars sur une durée de 5 ans et la Suisse a octroyé un prêt de 250 millions de dollars sur 7 ans.

Quant à la Turquie, elle  s’est engagée à déposer la somme de 100 millions de dollars en Tunisie, l’Arabie Saoudite a décidé d’accorder un don de 100 millions de dollars à la Tunisie réparti comme suit : 85 millions consacrés à la construction d’un hôpital dans le gouvernorat de Kairouan et 15 millions alloués à des travaux d’aménagement de la mosquée Okba Ibn Nafaâ. A cela s’ajoute 500 millions de dollars qui seront accordés au financement de diverses projets et l’Allemagne a décidé d’apporter un soutien financier à la Tunisie d’une valeur de 300 millions d’euros par an.

Sur le plan des institutions internationales, le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) s’est engagé à investir 1,5 milliard de dollars, la Banque Européenne d’investissement (BEI) a décidé d’investir en Tunisie à hauteur de 2,5 milliards d’euros en Tunisie d’ici 2020, la Banque Mondiale (BM) a décidé l’octroi d’1 milliard de dollars annuel sur 5 ans, la Société financière internationale (SFI), organisation du Groupe de la Banque mondiale, a décidé d’octroyer la somme de 300 millions de dollars dans le secteur privé en Tunisie et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a décidé d’investir à hauteur de 620 millions de dollars dans le secteur privé en Tunisie.

Pour certains experts économique cette cagnotte est suffisante pour assurer la relance de économie de la Tunisie qui doit grâce aux projets identifiés surmonter le chômage endémique et surtout  juguler le spectre de la banqueroute.

Ces mêmes experts affirment tout de même que des sacrifices doivent être consentis pour éradiquer la corruption et les lenteurs bureaucratiques ainsi que les grèves et autres protestations sociales de nature à constituer un frein à la reprise économique.

En tout cas cette conférence a insufflé un grand élan d’espoir aux Tunisiens qui ont su que tout n’est pas perdu. Espérons que ces dons soient judicieusement utilisés et surtout qu’ils incitent les Tunisiens à travailler et à produire des richesses.


Lire aussi
  1. Tunisia 2020: Signature d’une trentaine d’accords et de conventions
  2. Pour une stratégie nationale de partenariat économique avec l’Afrique subsaharienne, contraintes, enjeux, défis et perspectives (Partie III)
  3. Pour une stratégie nationale de partenariat économique avec l’Afrique subsaharienne, contraintes, enjeux, défis et perspectives (Partie I)
  4. Tunisie 2020: Une conférence à enjeux multiples
  5. Conférence sur la logistique en Tunisie par « TOUNES 2020″, le 14 juin

Commentaires: