Tunisie- L’UTICA rejette l’instauration d’un impôt exceptionnel sur les entreprises sous sa forme actuelle


La Centrale patronale refuse la proposition relative à l’instauration d’une contribution exceptionnelle des entreprises au titre de l’année 2017, sous sa forme actuelle.

A l’issue d’une réunion avec le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, la présidente de l’UTICA, Wided Bouchamoui, a affirmé que la centrale patronale rejette la proposition de l’instauration d’un impôt exceptionnel sur les bénéfices des entreprises jugeant son taux trop élevé (7,5%).

« Le patronat acceptera de faire des sacrifices mais pas au prix de  la pérennité des entreprises », a déclaré Wided Bouchamaoui.

Au sujet des négociations pour les augmentations salariales au titre de l’année 2016-2017, la présidente de l’UTICA a souligné que la question n’est pas encore à l’ordre du jour.

Rappelons que la centrale syndicale s’est dit disposée à interagir avec la proposition gouvernementale de l’instauration d’une contribution exceptionnelle sur les bénéfices des sociétés en attendant d’en connaître les détails.


Lire aussi
  1. Tunisie- Impôt sur les entreprises: W. Bouchamaoui juge trop élevé le taux proposé par Chahed
  2. Tunisie: Les entreprises en difficulté exemptes des augmentations de salaires dans le privé
  3. UTICA: De nombreuses entreprises économiques menacées de «paralysie»
  4. Examen des préoccupations des chefs d’entreprises
  5. L’UTICA à l’écoute des problèmes des entreprises

Commentaires: