Tunisie- Youssef Chahed fait pointer le risque d’un effondrement général


En se posant comme un homme d’action et de volonté, le chef du gouvernement Youssef Chahed tente de renvoyer ses pourfendeurs à leur immobilisme.

Sans être clairement citée, la centrale syndicale fait l’objet d’un sévère réquisitoire de la part du chef du gouvernement d’Union nationale. Dans un entretien fleuve accordé au journal « Achourrouk » destiné à justifier la cure de rigueur à laquelle est assimilé le budget de l’Etat au titre de l’année 2017, Youssef Chahed met en garde contre les répercussions d’une nouvelle escalade sociale.

« L’action contre l’immobilisme »:

Le chef du gouvernement a affirmé que toute tentative de blocage scellerait les dernières chances du redressement du pays.

En misant tout sur l’action et la volonté, Youssef Chahed confine ses adversaires dans une posture d’immobilisme et leur fait porter la responsabilité du risque d’effondrement qu’ils font encourir au pays.

« Que ceux qui disposent de solutions pratiques pour sortir de la crise se manifestent », a lancé Youssef Chahed à l’encontre de ses pourfendeurs.

Le chef du gouvernement, qui précise que le projet-loi de finances 2017 répond à l’impératif de restauration des équilibres financiers, soutient s’être parfaitement aligné sur les priorités fixées par le document de Carthage.

Il  ajoute, par ailleurs, avoir interagi positivement avec les revendications de la centrale syndicale quant au ménagement des intérêts des couches défavorisées.

« Notre chute entrainera un précipice »:

En comparant la situation des finances publiques à une maison en flamme, le chef du gouvernement prévient que tout report des réformes carboniserait ses derniers lambeaux.

Chahed conditionne l’augmentation des salaires par le retour de la croissance et rappelle les obligations et les engagements auxquels son cabinet est tenu.

Il martèle également que la chute ou l’échec de son gouvernement entrainera le pays dans un précipice, dont il sera difficile de s’en relever.

Face au risque de fronde sociale que la centrale syndicale agite, Youssef Chahed fait pointer le danger d’un retour de bâton encore plus sévère.

 


Lire aussi
  1. Tunisie- BCE reçoit Youssef Chahed
  2. Tunisie- BCE reçoit Youssef Chahed
  3. Tunisie- Entretien BCE/ Youssef Chahed
  4. Tunisie- Youssef Chahed s’entretient avec Houcine Abassi
  5. Tunisie- Youssef Chahed maintient sa copie

Commentaires: