Décès de la chanteuse Warda Al-Jazairia au Caire

La célèbre chanteuse algérienne Warda Al-Jazairia est décédée à l’âge de 73 ans à la suite d’une crise cardiaque, dans un hôpital au Caire, jeudi 17 mai 2012 au soir.

Le Président algérien AbdelAziz Bouteflika a demandé à ce que la chanteuse soit enterrée en Algérie.

Warda est née en France le 22 juillet 1939 d’une mère libanaise et d’un père algérien, Mohammed Ftouki, originaire de Souk Ahras. Initiée dès son plus jeune âge par sa mère à la chanson libanaise, elle commence à chanter en 1950, à l’âge de onze ans dans un établissement appartenant à son père.

Surnommée la “Rose algérienne”, cette diva de la chanson d’amour a vendu plus de 100 millions d’albums à travers le monde pour un répertoire comprenant plus de 300 chansons.

Elle se fait peu à peu connaître, notamment pour ses chansons patriotiques algériennes, mais à cause de celles‑ci, elle est obligée de quitter la France pour Beyrouth.

Puis, à l’Indépendance, elle rejoint l’Algérie, où elle se marie en 1962. Son mari lui interdit de chanter. Mais en 1972, à la demande du Président Houari Boumediene, elle chante pour commémorer l’indépendance de l’Algérie, accompagnée d’un orchestre égyptien. Peu après, son mari demande le divorce et Warda décide alors de se consacrer à une carrière musicale.

Elle quitte l’Algérie pour l’Égypte, où elle rencontre le compositeur Baligh Hamdi avec qui elle se remarie. Elle acquiert la célébrité en travaillant avec les plus grands compositeurs arabes, comme Mohamed Abdelwahab ou Sayed Mekawi.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com