Monde

États-Unis : des enfants de migrants mis en cage par l’administration Trump

Donald Trump l’avait annoncé, « les États-Unis ne deviendront pas un camp pour migrants et ne deviendront pas un centre de rétention pour réfugiés ».

Après cette annonce, ce sont près de 2.342 enfants et jeunes migrants qui ont été séparés de leurs familles depuis début mai. En vertu de cette politique de « tolérance zéro », le gouvernement américain poursuit systématiquement en pénal toutes les personnes qui franchissent illégalement la frontière, ce qui pousse à la séparation des familles, les enfants ne pouvant pas être incarcérés. Ces derniers son placés dans des familles d’accueil pour une durée indéterminée.

Bien que l’ONU ait qualifié la pratique d’« inadmissible », de « cruelle » et d’« inhumaine » et qu’une partie de l’opinion publique américaine continue de manifester son indignation, le président américain demeure jusqu’à présent intraitable.

Cependant, depuis la publication de vidéos embarrassantes, montrant des enfants en pleurs détenus dans des cages à l’intérieur de centres de détention, à la frontière mexicaine, il semblerait que l’imprévisible président ait une nouvelle fois changé son fusil d’épaule. En effet, lors d’une réunion à huis clos avec les élus républicains du Congrès, il a pressé les parlementaires d’adopter une proposition de loi sur l’immigration afin que cessent ces situations, tout en exigeant en contrepartie un durcissement des mesures contre l’immigration.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut