Marzouki: La Tunisie n’est pas tombée dans “l’escarcelle de l’islamisme”

Moncef Marzouki, président provisoire de la République a déclaré mercredi 17 juillet 2012, à la tribune de l’Assemblée nationale française, que la Tunisie n’est pas tombée dans “l’escarcelle de l’islamisme, mais dans “l’escarcelle de la démocratie”. “Mon devoir est d’apporter des réponses à des questions que beaucoup d’amis se posent avec sincérité (…). La question qu’on me pose souvent : est-ce que la Tunisie est tombée dans l’escarcelle de l’islamisme ? La réponse est non, la Tunisie est tombée dans l’escarcelle de la démocratie”, a-t-il dit sous les applaudissements des députés.

Auparavant, il avait rappelé “qu’une fraction de la France officielle a soutenu, directement ou indirectement, la dictature qui nous a opprimés”, en faisant référence au régime de Ben Ali. Il a alors soulevé les applaudissements des députés de gauche, dont les bancs étaient nettement plus garnis que ceux de la droite.

“Mais la partie essentielle de la France, celle des partis et des syndicats, des organisations de la société civile, la France des médias, des intellectuels et des simples citoyens, la France qui m’a donné asile, ne nous a jamais fait défaut et nous a soutenus autant qu’elle le pouvait”, a ajouté Marzouki, qui fut réfugié pendant dix ans en France, où il avait fait ses études.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com