Tunisie: Amnesty International tire la sonnette d’alarme sur la constitution

L’association Amnesty International a mis en garde contre des  chapitres du brouillon de la constitution et a appelé au respect des engagements internationaux de la Tunisie et à l’inscription des droits fondamentaux dans la constitution.

Indiquant que les chapitres 5, 16, 17, 18, 23 et 73 ne sont pas conformes aux dispositions internationales et peuvent donner lieu à des interprétations de nature à porter atteinte aux droits fondamentaux, Amnesty International a affirmé que le progrès ne doit  pas faire marche arrière.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut