A la une

Tunisie – Ennahdha, enfin, prête au dialogue avec Nidaa Tounes ?

Tunisie – Ennahdha, enfin, prête au dialogue avec Nidaa Tounes ?

Il était, on ne peut plus, bizarre, le plateau de l’émission « Attassiaâ » sur la chaine Attounissia, en cette soirée du lundi 24 décembre.

L’animateur de l’émission a invité une personnalité qui a préféré ne pas se présenter au studio, et dialoguer en duplex à partir de chez lui. Serait-ce de la part de si El Béji une confirmation des rumeurs, qui sont en train de circuler depuis hier sur la toile, faisant référence à une « décision » prise dans certaines sphères de le liquider, en compagnie d’autres figures de la scène politique ? Allez savoir !

L’animateur aurait demandé aux deux parties qui constituent, à l’heure actuelle, les deux principaux pôles antagonistes de l’arène politique de désigner leurs représentants pour le débat (plutôt, leurs athlètes en vue du combat !) qui allait tourner autour de la violence politique qui sévit dans le pays, et les moyens à même de pouvoir nous en sortir.

D’un côté, il y avait deux représentants du pôle démocratique, qui ont été choisis pour être connus comme de fins orateurs et diplomates habiles. De l’autre côté, on a eu droit à deux faucons du parti au pouvoir, qui rivalisaient de politesse envers tout le monde, ceux qui étaient sur le plateau comme ceux qui participaient de loin. Même l’animateur a eu droit à son lot de témoignages de bienveillante gratitude pour l’invitation qu’il a bien daigné leur adresser. Ils sont même allés jusqu’à se disputer le droit à la parole entre eux deux !

Et dire que le mot d’ordre général, de tous les côtés était évident. Il fallait parler pour apaiser, et parler pour inviter au dialogue et pour rechercher un consensus. Mais était-ce trop demander à ces gens, que d’annoncer une ouverture au dialogue, ô combien attendue et espérée par tous les tunisiens, en des termes simples et avenants en donnant ne serait-ce que l’illusion que ça venait du cœur ?

Apparemment, c’était trop demander à ce parti qui doit se morfondre de se retrouver acculé (par qui ? allez savoir !) à tendre la main vers l’ami juré qu’est pour lui Nidaa tounes. Car sinon, comment expliquer qu’on envoie en émissaires de bonnes intentions des représentants de cette trempe ?

Ou alors, c’est que l’art et le savoir faire de la communication doit leur faire cruellement défaut !

Mais enfin, mise à part la façon de présenter les choses et la façon de les dire, le grand cadeau de cette soirée de Noël, c’était « LE DIALOGUE ». C’était en effet une première que de voir les représentants du parti au pouvoir dialoguer avec l’équipe de Nidaa tounes, eux qui s’étaient juré de ne jamais avoir avec eux le moindre contact et encore moins, le moindre dialogue. Il était encore plus agréable de les voir tendre la main et appeler au dialogue et à l’apaisement.

Et dire qu’il a fallu passer par un épisode des plus violents qu’ait connu la scène politique tunisienne, celui des évènements de Djerba pour en arriver là ! Comme quoi, à quelque chose, malheur est bon !

Mais la question qui reste à élucider, c’est de savoir si le parti au pouvoir en est arrivé à cette résolution tout seul, ou y aurait-il été poussé par des forces occultes, venant peut-être même, d’au-delà des mers et des océans ?

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut