Tunisie – Ennahdha impose des restrictions sur la couverture médiatique de ses travaux et réunions

Le mouvement islamiste Ennahdha, tenait ce samedi, 19 janvier, la réunion de ses conseillers municipaux, dans un hôtel de la Capitale, sous la présidence du Cheikh Rached Ghannouchi.

Les représentants des médias invités à la couverture de la réunion ont été surpris, d’abord par le fait que l’horaire d’ouverture de la réunion ait été avancé et quand ils sont arrivés sur place, elle avait déjà démarré ses travaux depuis longtemps. Ensuite, par le fait qu’on leur permette juste de prendre quelques photos, disposant de quelques minutes, avant de quitter la salle, car contrairement à ce qui avait été annoncé dans les invitations adressées aux médias, il semblerait qu’il ait été décidé que la réunion se déroule à huis-clos.

C’est ainsi que les journalistes conviés à cet événement se sont vus refoulés dehors et sont restés dans l’attente du bon vouloir de Naoufel Jemmali, responsable au sein du mouvement de la gouvernance locale, avantqu’il ait « la bonté » d’aller à leur rencontre et leur donner quelques détails sur l’ordre du jour, pour leur éviter d’attendre durant des heures, la fin de la réunion.

Il semble bien que le rôle alloué aux représentants d’Ennahdha dans les conseils municipaux soit d’un haut degré de secret, pour que les médias soient exclus d’une telle réunion.

De quoi seront chargés les conseillers municipaux d’Ennahdha, lors de la prochaine période, qu’il serait préférable que les médias ne connaissent pas ? Bizarre… Très bizarre, de la part d’un parti qui prétend tout faire dans la transparence et qui se targue d’être le plus fervent défenseur de la liberté de la presse. Décidément on n’en finit plus avec le mot « secret » dans le parti islamiste !

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com