A la une

Tunisie: le Gouverneur du Kef vit une lune de miel avec les groupes salafistes de la région

Tunisie: le Gouverneur du Kef vit une lune de miel avec les groupes salafistes de la région

Après la révolution du 14 janvier, la révolution de la dignité et de la liberté,  la démocratie a commencé à installer dans le pays et la peur s’est envolée? Plus personne ne craint d’exprimer ses opinions ou d’afficher son appartenance politique.

On ne peut que s’en réjouir même si tout le monde ne partage pas cet avis et que certains tentent d’imposer leurs idées et leur modèle de société par la violence.

Que dire lorsqu’il s’agit de responsables administratifs qui doivent observer une certaine distance et faire preuve de neutralité afin de jouir de la confiance des citoyens?

Malheureusement, un phénomène commence à se répandre dans le pays avec un mélange de genre et un amalgame entre l’État et le parti faisant coïncider les intérêts des uns et des autres au détriment de la collectivité nationale.

Au Kef, le premier administrateur de la ville , c’est à dire le gouverneur dirige la prière de groupes de fidèles salafistes. Certes, il est connu que le gouverneur est proche du parti du Mouvement Ennahdha mais de là à se compromettre dans une relation douteuse, il y a un pas qui a été vite franchi.

Le gouverneur prétend qu’il agit ainsi pour clamer les salafistes afin d’apaiser les tensions, mais cela a tout l’air d’une alliance contre-nature.

Ces relations dérangent nombre d’habitants de la région qui craignent de voir disparaître la neutralité de l’administration.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut