Tunisie: le SNJT et des organisations demandent la libération immédiate du directeur d’Attounissia

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) et des organisations ont  dénoncé dans un communiqué datant du vendredi 17 février 2012 l’arrestation du directeur du journal Attounissia.

Ils ont  demandé la libération immédiate du directeur, voici le communiqué intégral :

“Le juge d’instruction au quinzième bureau du Tribunal de Première instance de Tunis a émis un mandat de dépôt à l’encontre de Nassreddine Ben Saïda, directeur du journal « Attounissia », suite à la publication sur la couverture du journal d’une photo de Sami khedhira avec un top modèle.

La décision d’arrestation a suscité l’étonnement du secteur des médias et la surprise de l’opinion publique, surtout qu’aucun journaliste, depuis  l’indépendance n’a été arrêté pour une publication de  ce genre.

Ajoutant que, le motif de la détention renvoie  à l’article 121  du code pénal  relatif aux dépliants et aux publications étrangères sans inclure les journaux de presse écrite.

Les organisations et les structures sous signant expriment leur inquiétude de ne pas adopter le décret 115 de l’année 2011 en date du 2 Novembre 2011 et portant  sur la liberté de presse, d’impression et d’édition et demandent :
1 – La libération immédiate du collègue Nassredine Ben Saïda pour irrégularité de son arrestation.
2- L’invocation du décret 115 de l’année 2011 sur la liberté de la presse, l’impression et la publication de toute urgence pour protéger la liberté des médias après la révolution.
Nous appelons les  organisations et organismes gouvernementaux, ainsi que toutes les composantes de la société civile à aider les médias dans leur lutte contre la répression et la censure.

Et invitons  le président provisoire,  le Premier ministre provisoire et le Président de l’Assemblée constituante d’assumer leurs responsabilités historiques dans la protection de la liberté de la presse et des médias et les employés du secteur.

Source: Communiqué

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut