Politique

Tunisie – Le parti de Marzouki part en morceaux.

Selon les sources du site « Al Chourouk », pas moins de quatre députés de l’ARP, élus du parti de Moncef Marzouki, Al Irada, ont présenté leur démission du bloc du parti.

Par ailleurs, huit membres du bureau exécutif du parti et 40 autres de son instance politique, ont remis leur démission à la direction du mouvement.

Ces démissionnaires entendent, par leur geste, protester contre l’absence de la moindre conduite démocratique au sein du parti, notamment avec la désignation de Adnène Monser et Tarek Kahlaoui à de hauts postes dans la hiérarchie sans en référer au reste des leaders du parti.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut