Monde

Un projet de loi anti-avortement en Pologne et un patriarche russe appelle à mettre «fin au meurtre légal des enfants»

Un projet de loi anti-avortement en Pologne et un patriarche russe appelle à mettre «fin au meurtre légal des enfants»

pln

Le débat sur l’avortement fait encore rage dans certaines régions du vieux continent. Tandis que la plupart des pays européens légalisent totalement ou partiellement l’avortement à l’exception de l’Irlande, la Pologne et la Russie semblent vouloir aller à contre sens.

En effet, la semaine dernière, en Russie, le patriarche orthodoxe Kirill a appelé à mettre « fin au meurtre légal des enfants avant leur naissance » via une pétition qui a réussi à rassembler 300 000 signatures. La pétition “exigeait des amendements législatifs” pour interdire tout type d’avortement et même le recours à la pilule du lendemain. Toutefois, Kirill visait un million de soutiens afin de pouvoir remettre sa demande à la présidence, objectif qu’il n’a pas pu atteindre.

patria

En Pologne, les choses sont encore plus sérieuses puisque un véritable projet de loi est actuellement sous étude.  Ce projet a propulsé des milliers de protestataires dans la rue, majoritairement des femmes, pour témoigner de leur opposition farouche à interdiction totale de l’interruption volontaire de grossesse. La manifestation caractérisée par la domination de la couleur noire a bénéficié du soutien de certaines personnalités féministes comme l’actrice Juliette Binoche ainsi que des rassemblements devant les ambassades polonaises à Berlin, à Paris et à Bruxelles.

Notons enfin qu’en une semaine, ce débat a fait perdre le parti au pouvoir trois points le plaçant sous la barre des 30%, le parti libéral moderniste Nowoczesna a quant à lui gagné 5 points en terme de popularité grâce à ses positions contestataires vis-à-vis la loi anti-avortement.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut