Tunisie: Le feu vert du parlement français indispensable au code de l’investissement?


La Tunisie est un pays souverain. Cependant on sait bien que l’une des conditions indispensables à la maîtrise de sa destinée c’est la maîtrise de ses finances or il n’échappe à personne que la dette tunisienne est une véritable bombe à retardement.

Dans ce cas la ratification de notre budget  par  la France, partenaire privilégié de la Tunisie deviendra-t-elle un impératif?

La question nous taraude l’esprit d’autant plus qu’on vient d’apprendre que le nouveau  code de l’investissement  a été soumis ce mardi 5 mars au parlement français sous  le haut patronage du président français François Hollande et en présence de Mustapha Ben Jâafer, président de l’Assemblée Nationale Constituante, Chedly Ayari, gouverneur de la Banque Centrale et Riadh Bettaieb, ministre de l’investissement et la coopération internationale.

Avant même d’être présenté devant l’ANC, le code de l’investissement doit passer par l’assentiment français.

Moez Joudi, expert en économie a exprimé son scepticisme quant à cette initiative assurant qu’il a décliné une invitation pour participer à cet évènement. « Je dénonce cette façon de faire que je trouve totalement démunie de sens sachant qu’en amont il n’y a eu ni concertation ni co-élaboration de ce code » a-t-il  asséné.

Rappelons à cet effet que le ministre de l’investissement et de la coopération internationale avait laissé entendre auparavant que le code de l’investissement sera soumis à l’ANC à la fin du mois de février et au plus tard au début du mois de mars.

On comprend mieux maintenant l’acharnement de nos saints gouverneurs qu’ils mettent à détourner notre attention des ficelles qu’ils nous mijotent dans la plus grande discrétion à coup de pilules dérisoires destinées à amortir des chocs pareils.


Lire aussi
  1. ELISSA : le transfert de crédit est désormais sans code !
  2. ISROR: Report du projet du décret-loi sur le Code de la presse
  3. Demain, meeting pour célébrer la promulgation du Code du statut personnel
  4. Elaboration d’un nouveau code de l’environnement
  5. Ksar Hellal : Les affrontements continuent et une intervention de l’Etat est désormais indispensable!

Commentaires:

Get our toolbar!