news

Les partis politiques dénoncent les actes terroristes qui ont eu lieu à Rouhia

Les partis politiques ont condamné, mercredi, “les actes criminels” commis par des groupes terroristes mettant en péril la sécurité des citoyens et la stabilité du pays.

Ces réactions interviennent à la suite des affrontements survenus à proximité de Rouhia (Gouvernorat de Siliana), entre des unités de l’armée et de la garde nationales et des terroristes armés infiltrés dans le territoire tunisien.

Le Parti de l’Unité Populaire (PUP) appelle à une plus grande coordination avec le gouvernement algérien pour l’organisation de patrouilles mixtes sur les frontières ouest du pays.

Il demande, en outre, de rappeler les officiers et les sous-officiers de réserve pour renforcer les rangs de l’armée nationale. Le PUP incite les citoyens à la vigilance et à informer les forces armées et la sécurité nationale sur tous mouvements ou personnes suspects.

Le Mouvement des démocrates socialistes (MDS) fait part de ses préoccupations face à ces événements qui menacent la sécurité du pays. Il appelle les citoyens et les composantes de la société civile à aider l’armée nationale dans la protection de la patrie contre tout danger et à faire face à ceux qui cherchent à pousser le pays dans la spirale de la violence.

De son côté, le parti “Alliance Républicaine” souligne la nécessité d’intensifier les efforts sur terrain pour surveiller les frontières et à une plus grande sensibilisation à l’importance de la sécurité intérieure sur les frontières.

Il appelle tous les citoyens à faire preuve de vigilance  et à aider dans la lutte contre toute partie qui cherche à semer le désordre et à entraver la transition démocratique, que ce soit à l’intérieur ou à  l’extérieur du pays.

Le Parti social libéral (PSL) dirigé par Mondher Thabet, dénonce l’extrémisme qui est source du terrorisme appelant les citoyens et les forces nationales à faire front au terrorisme et à l’extrémisme, et à contribuer à préserver la sécurité du territoire et du peuple tunisiens.

Pour sa part, “Al Majd” dénonce ces actes terroristes auxquels l’armée, les forces de sécurité et les citoyens ont fait face avec bravoure. Il appelle à la vigilance et à resserrer les rangs pour lutter contre les ennemis de la révolution et les plans fomentés par des parties qui cherchent à faire échouer la transition démocratique.

Le comité préparatoire pour la création du Parti des démocrates libéraux exprime sa préoccupation face aux violations répétées des brigades pro-Kadhafi de l’intégrité du territoire tunisien qui cherchent à  s’infiltrer dans le pays pour semer le désordre et les troubles dans le pays.

Il appelle, en particulier, tous les citoyens à la vigilance à travers la multiplication des comités de protection des villes et des villages, principalement dans les gouvernorats frontaliers, et à soutenir les forces de l’armée, de la garde et de la sécurité nationales.

Le mouvement Ettajdid appelle le peuple tunisien à resserrer les rangs autour de l’armée nationale et des forces de l’ordre, pour défendre l’intégrité territoriale de la Tunisie, et faire face aux tentatives de déstabilisation de la sécurité du pays et de sa révolution. Il dénonce les tentatives d’infiltration terroristes dans le pays qui ont causé la mort d’un officier supérieur de l’armée nationale.

Le “parti de la rencontre de la jeunesse libre”, relève les sacrifices consentis par les forces de l’ordre, la garde nationale et l’armée nationale, dans la lutte contre toutes tentatives de porter atteinte à la stabilité du pays, à sa sécurité et à l’intégrité de son territoire.

Il appelle les différentes composantes de la société tunisienne, à dépasser les conflits et les intérêts restreints en vue de favoriser un climat de stabilité interne, et lutter contre les dangers qui menacent la sécurité du pays et des citoyens.

Pour sa part, le parti de l’Union populaire républicaine exprime sa préoccupation face aux dangers qui guettent le pays, réaffirmant son engagement à soutenir les forces armées, en cette période délicate.  Il souligne la nécessité de prendre des décisions et d’adopter des lois exceptionnelles pour que le pays puisse dépasser les défis qui se posent.

Le mouvement de l’unité populaire (MUP), relève les tentatives menées par certaines parties extérieures et à l’intérieur du pays pour faire avorter la révolution en poussant le pays dans la spirale de la violence, appelant le gouvernement tunisien à faire preuve de retenue et à ne pas adopter des positions pouvant entraîner la région dans des conflits menaçant l’unité des deux peuples libyen et tunisien.

Le parti “Afek Tounes” salue le patriotisme des tunisiens et appelle à faire preuve de vigilance dans la défense de l’intérêt supérieur du pays, à renforcer l’unité nationale et la solidarité loin de toute surenchère.

L’Union des travailleurs tunisiens dénonce les évènements tragiques dans certaines régions du pays, notamment à Rouhia, du gouvernorat de Siliana, où certains groupes terroristes tentent de porter atteinte à la sécurité de la Tunisie et à sa stabilité intérieure, soulignant le soutien des travailleurs à l’armée nationale et l’unité du peuple tunisien.

L’Union Démocratique Unioniste (UDU) exprime son refus de tout acte terroriste visant à porter atteinte à l’unité du pays, indiquant que la défense des frontières contre toute tentative d’infiltration à pour but de protéger la révolution.

Il s’agit d’une responsabilité collective à laquelle doivent s’associer les citoyens, les partis et les services de sécurité.

Le parti de l’Alliance pour la Tunisie appelle toutes les forces nationales à constituer un front uni pour lutter contre les ennemis de la Nation, à s’unir pour édifier une Tunisie démocratique, de progrès et de modernité, appelant le Gouvernement de transition à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les Tunisiens et permettre aux forces de sécurité de multiplier leurs actions en vue de mettre en échec toute action terroriste sur le territoire tunisien.

Le parti du congrès démocratique social salue l’armée et la sécurité pour leurs efforts pour protéger le territoire tunisien des ennemis de la révolution et du processus démocratique engagé en Tunisie.

Le parti appelle les tunisiens à la vigilance et à resserrer les rangs pour défendre le territoire et la sécurité du pays.

Pour sa part, le parti d’avant-garde arabe démocratique stigmatise les tentatives menées par des groupes armées pour s’infiltrer dans le territoire affirmant que la Tunisie doit rester loin de toute présence armée.

Les citoyens des zones frontalières doivent faire preuve de vigilance, lutter contre toute tentative d’infiltration et coopérer avec l’armée et les forces de sécurité pour préserver l’intégrité du pays.

Le forum démocratique pour le travail et les libertés dénonce les évènements survenus à Errouhia qui coïncident avec la célébration du 55ème anniversaire de l’armée nationale saluant les efforts de l’armée pour instaurer la sécurité depuis la chute de l’ancien régime.

Le mouvement démocratique de la réforme et de la construction exhorte l’ensemble des tunisiens à faire face à toute tentative visant à porter atteinte à la sécurité du pays appelant l’ensemble des composantes de la société civile à soutenir les efforts de l’armée et des forces de sécurité.

Le parti socialiste de la gauche affirme que la protection du pays des dangers terroristes nécessite la coordination des efforts des citoyens, des forces de sécurité et l’armée affirmant l’impératif d’assurer la cohésion nationale et populaire autour d’une nouvelle légitimité.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut