Le vice-président irakien Tarek al-Hachémi condamné à mort par contumace

En Irak, alors qu’une série d’attentats a causé la mort de plus de cinquante personnes ce dimanche 9 septembre, un tribunal a condamné à mort le vice-président Tarek al-Hachémi. Une peine capitale prononcée par contumace car le numéro deux irakien est réfugié en Turquie depuis avril 2012.

Parmi les 150 chefs d’inculpation qu’a retenu la justice irakienne, Tarek al-Hachémi est accusé d’avoir orchestré une campagne d’assassinats politiques et d’attentats à la bombe, avec l’aide de membres de sa garde rapprochée, et le meurtre de plusieurs hauts responsables, dont le directeur général du ministère de la Sécurité nationale, de six juges, et surtout d’une avocate et du général Talib Belassim.

Le tribunal a condamné Tarek al-Hachémi ainsi que son secrétaire et gendre Ahmed Qahtan à la mort par pendaison. Une condamnation à laquelle devrait échapper celui qui a occupé la fonction de vice-président de l’Irak entre avril 2006 et mai 2011, car la Turquie lui a octroyé l’asile politique en juillet dernier et refuse de l’extrader vers l’Irak.

Source: AFP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut