Societe

M.Caïd Essebsi soutient la liberté de la presse “professionnelle et neutre”

La situation du secteur de la presse en Tunisie était au centre de la rencontre qu’a eue lundi matin, à la Kasbah, le Premier ministre par intérim, Béji Caïd Essebsi, avec une délégation du Bureau exécutif du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT).

Le président du SNJT, Néji Baghouri, a déclaré que la rencontre a permis de relever l’importance d’instaurer une presse libre et indépendante, et d’oeuvrer à promouvoir la situation professionnelle et matérielle des journalistes.

Il a souligné l’impératif de faciliter le travail des journalistes et évoqué certaines difficultés auxquelles ils avaient récemment été confrontées, lors de la couverture des événements.

L’entretien a, également, permis d’évoquer le projet de Code de la presse, a-t-il indiqué, estimant qu’il doit répondre aux attentes du corps du métier et aux exigences de la nouvelle phase que connaît le pays.

S’agissant des dossiers de “Dar El Amal – SAGEP” et de certains journaux qui ont fermé, tels que “Al Wehda” et “Al Mostaqbal”, M. Baghouri a indiqué que la délégation a présenté au Premier ministre, un document de travail comportant des propositions pour résoudre les problèmes qui se posent.

La rencontre a, également, porté sur la structure actuelle du syndicat. Un projet pour la création d’une Union des journalistes tunisiens a été, d’autre part, présenté au Premier ministre par intérim, a précisé dans ce sens le président du SNJT.

“M. Béji Caïd Essebsi a réaffirmé son soutien à la liberté de la presse, une presse professionnelle et neutre qui joue son rôle selon les normes requises”, a-t-il conclu.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut