Monde

Référendum historique sur l’avortement en Irlande

Ce vendredi 25 mai, près de 3,5 millions d’Irlandais ont rendez-vous devant les urnes afin de se prononcer sur la libéralisation de l’avortement par référendum.

La législation irlandaise concernant l’avortement est considérée comme l’une des plus restrictives en Europe. En effet, en vertu du 8ème amendement de la Constitution irlandaise, l’avortement est autorisé seulement si la vie de la mère est en danger. Le viol ou la malformation du fœtus ne constituent toujours pas des raisons légales pour demander une interruption volontaire de grossesse (IVG).

Ainsi, l’enjeu du référendum est donc étroitement lié à la question de l’abrogation 8ème amendement. Si le « oui » l’emporte, « le gouvernement défendra un projet de loi légalisant l’IVG jusqu’à douze semaines pour le cas général, jusqu’à vingt-quatre semaines en cas de risque grave pour la santé de la mère, et ensuite seulement en cas d’anomalie fœtale mortelle », a déclaré Rhona Mahony, la directrice de l’une des principales maternités de Dublin lors d’une interview pour le journal le Monde.

« Le 8ème amendement adopté en 1983 n’a pas fait cesser les avortements. La criminalisation n’arrête rien. Elle ne fait que transformer l’IVG en une pratique peu sûre. Ce référendum ne porte donc pas sur l’avortement, mais sur la reconnaissance de sa réalité ». a-t-elle ajouté.

Depuis des décennies, entre 3.000 et 4.000 Irlandaises se rendent chaque année au Royaume-Uni pour pouvoir avorter. Celles qui parviennent à se procurer une pilule abortive illégalement sur Internet peuvent risquer une peine allant jusqu’à 14 ans d’emprisonnement.

Si le non l’emporte, le 8ème amendement validé par référendum en 1983 par 66,9% des voix restera tel quel dans la Constitution irlandaise.

Signalons que depuis quelques jours, les deux camps s’activent pour tenter de convaincre les nombreux indécis qui représentent encore un électeur sur six. Les récents sondages publiés donnent le camp du oui en tête, mais son avance s’est réduite les derniers jours.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut